Voyageur du monde avec L’agence tout risque et Aventure land !

Voyageur du monde… c’est peut-être ainsi que vous vous voyez, comme un voyageur du monde, ou que vous souhaiteriez vous voir. Mais quel type de voyageur êtes-vous au fond ? Plutôt agences de voyages avec tout d’organisé, ou juste un vol d’avion ? Plutôt parc d’attraction ? Plutôt sac à dos et marche à pied et/ou auto stop ? ou êtes-vous du genre voyageur qui ne bouge pas…

voyageur du monde

(crédit photo Free-Photos)

En fait ces questions rejoignent celles que je posais dans le quiz quel type d’aventurier êtes-vous ? une façon de découvrir si vous êtes plutôt du genre aventurier pantouflard, aventurier de la norme, aventurier de l’extrême, etc. eh bien c’est la même chose avec le type du voyageur. Parce que oui, décider de partir en voyage organisé fait de vous un voyageur de la normalité, un voyageur qui aime le tout planifié et surtout, le conforme à la tendance du moment.

Voyageur du monde, le b-a ba

Personnellement je voyage quasi tout le temps ! mais en bougeant très peu. Parce que oui, le voyage n’est pas forcément synonyme de déplacement du corps dans l’espace. Le voyage c’est encore autre chose. C’est une façon de transformer le traintrain habituel, c’est un moyen de découverte formidable et qui ne coûte pas forcément de l’argent, parce que oui, décider de dormir sans oreiller pendant plusieurs nuits – après avoir découvert que l’oreiller remonte à 7000 av Jésus-Christ. Et à la base, comme les gens dormaient sur le sol, il servait juste à élever la tête pour éviter les insectes sur le visage. En Asie, il était en pierre parce qu’on croyait que la tête était la base des énergies et qu’il ne fallait pas de matière absorbante car l’on pensait que les matières délicates et douces pouvaient absorber l’énergie du corps durant le sommeil. On fuyait donc le coton, et toutes les matières délicates. Puis en Europe, les rois se les ont approprié. Et c’est là que ça devient intéressant. Chez nous, l’oreiller était réservé à l’élite. Déjà là on mettait en place la stratégie marketing. Avec l’aire industrielle, l’oreiller est devenu plus facile à fabriquer et moins couteux… et comme c’était réservé aux hautes sphères, tout le monde a voulu son oreiller. -, ou de dormir par terre histoire de voir ce que cela donne, histoire de faire des découvertes sur son propre corps, sur sa façon de se placer, de supporter un changement aussi drastique du confort de nos nuits, c’est un réel voyage qui chamboule, qui fait voir autrement, qui fait découvrir une autre façon de faire, un autre horizon, or c’est bien toute l’utilité première des voyages au sens classique du terme.

Vous en avez assez de faire le voyageur du monde, de parcourir ce monde sans trouver le bonheur ? vous êtes un expatrié qui se morfond à l’autre bout de la terre ? un apatride ? (parce que… aux yeux de votre famille et de vos amis d’enfance, vous êtes celui ou celle qui est parti, et vous restez un étranger dans le lieu où vous êtes maintenant, donc vous n’êtes plus d’un endroit, d’un lieu, et pas du nouvel endroit non plus, vous êtes changé à jamais) ou au contraire, vous rêvez de voyages, d’aventure et vous n’avez pas un sou, ou vous ne vous sentez pas de quitter votre domicile pour un pays lointain ? qu’à cela ne tienne, l’aventure se trouve au cœur même de votre quotidien. Vous aussi vous pouvez être un voyageur du monde, mais différemment, d’une façon qui n’est jamais mise en avant…

Vous avez l’habitude de changer de pays selon les nécessités de votre travail ? Arrangez-vous pour vous stabiliser sur un pays en particulier.

Vous ne fréquentez que des gens comme vous, des collègues, lors de vos nombreux voyages de par le monde ? Changez de fréquentations, voyez des locaux.

Vous avez l’habitude de vivre dans des chambres d’hôtels ? Prenez un appartement ou une maison pour changer, et dans la foulée, faites ce que d’autres font pour vous d’habitude (courses, cuisine, etc).

Vous avez l’habitude de manger à telle place autour de la table lorsque vous êtes chez vous ? Changez de place.

Vous avez l’habitude de toujours vous installer dans le même fauteuil ? Installez-vous ailleurs.

Les meubles de votre chambre sont à la même place depuis des années ? Changez-les de place.

Vous mangez toujours avec les mêmes assiettes ? Avez-vous des assiettes spéciales pour les fêtes de fin d’année ? Alors aujourd’hui est un jour de fête, mangez dans une de ces assiettes au lieu de vos assiettes habituelles.

Pourquoi tout ça ? Pour que vous vous aperceviez à quel point il faut peu de choses pour vous transporter dans un autre monde, pour vous faire voyager, pour vous faire voir la vie sous un autre angle, pour vous faire redécouvrir votre propre intérieur, celui que vous ne regardez même plus tellement il est conforme à… d’habitude.

Voyageur du monde…

Vous recherchez un contact humain ? Vous voulez découvrir d’autres façons de penser ? Allez faire la connaissance de vos voisins, si ce n’est déjà fait. Mais ne le faites pas en surface, allez-y carrément, faites des repas avec eux, écoutez-les, prenez-les en considération et ce même si à la base tout vous répugne en eux. Car si vous voulez une autre façon de penser, rien de tel qu’un grand plongeon chez des gens qui vous hérissent le poil ou chez des gens qui vivent de façon radicalement opposée à la vôtre. Parce qu’enfin, voyager dans un autre pays c’est aussi à la base accepter de manger des plats que vous ne mangeriez pas chez vous (et les autres, vos voisins, sont des “pays” différents du vôtre, quoique vous en pensiez au départ et ce même si vous pensez avoir la même culture, l’autre est toujours un nouveau pays). C’est accepter de manger de la viande à tous les repas si vous êtes végétarien ou de manger uniquement des légumes et des fruits si vous êtes un grand mangeur de viande. C’est ne pas faire de remarques déplacées parce que cette façon de faire n’est pas la vôtre et qu’elle ne vous convient pas.

A chaque fois que j’ai fait des expérimentations de ce genre, des voyages de ce type, j’ai eu l’impression d’endosser le costume d’un anthropologue ou d’un ethnologue, au choix.

Vos opinions politique sont de gauche ? Fréquentez assidument des gens de droite pendant un temps.

Vos opinions politiques sont de droite ? Fréquentez assidument des gens de gauche pendant un temps.

Vous êtes sans religion ? Fréquentez des personnes religieuses pendant un temps.

Vous voyagez aux quatre coins du monde pour être heureux ? Fréquentez pendant un temps ceux qui savent voyager sans bouger et qui en sont heureux.

etc.

Mais attention ! ne vous noyez pas avec trop de personnes de ce type car il ne faut jamais perdre de vue que nous sommes en général le résultat des 5 personnes les plus proches que nous côtoyons, alors si vous sentez que toutes ces personnes cherchent à faire de vous des autres eux-mêmes, fuyez ! prenez la poudre d’escampette !! sauf si cela vous convient et que vous décidiez de basculer, de vous changer de l’intérieur avec joie et bonheur, bien sûr si cette décision vient vraiment de vous et n’est pas le fruit d’une influence qui ne vous convient pas.

Pour avoir votre accès direct aux modules NE PLUS ETRE INFLUENCABLE je pense et j’agis par moi-même :

Ainsi, au cours de ma vie, j’ai fréquenté des personnes avec des idées politiques radicalement différentes (des gens de gauche et de droite + des anarchistes, également de gauche et de droite), j’ai fréquenté ce que l’on appelle aujourd’hui des bobos, mais aussi des éleveurs, des entrepreneurs, des chômeurs de très très longues durées, des mères au foyer, des comédiens très connus et d’autres beaucoup moins, des fana d’ésotérisme, des catholiques très pratiquants, des protestants itou, des wicca, des francs-maçons, etc. Bref, des gens, des personnes de tout horizons qui m’ont permis de voyager au travers d’eux, qui m’ont permis de construire celle que je suis aujourd’hui. Car oui, voyager forme la jeunesse, surtout lorsque l’on ne se limite pas aux seuls voyages physiques comme c’est bien trop souvent le cas, comme la norme actuelle nous le répète un peu partout (médias et produits marketing en tête).

Être voyageur du monde est ouvert à tous, il n’y a pas de barrière en dehors de celle que nous nous infligeons nous-mêmes – donc que nous subissons sans conscience – ou de celles que nous décidons de nous appliquer en toute conscience parce que ça nous correspond.

Odile

f2249203ad41f0e3ab7bb82bb4d91934********************************