Vivre sans lunettes et retrouver la vue

Vivre sans lunettes j’en parlais déjà dans Vivre hors du système, tout en n’ayant pas développé – en dehors de cette prise de conscience que nos lunettes sont ni plus ni moins des béquilles dont nous nous passerions bien pour retrouver notre santé oculaire – comment s’y prendre, à savoir quels types d’exercices pratiquer pour retrouver une bonne vision. Car oui, c’est comme après une fracture, après la période plâtre vient la période rééducation, exercice physique, eh bien c’est exactement la même chose pour nos yeux. Après les avoir contraint pendant des mois, voir des années ! à se comporter comme des assistés, avec nos béquilles oculaires, nos lunettes ou nos verres de contact, nos lentilles, vient le temps de la prise en main et de la gymnastique que nous pouvons tous faire, chez nous ou n’importe où ailleurs, quelques minutes par-ci par-là seront toujours ça de gagné. Et pour se faire, il y a un livre que j’avais acheté en 1989 et que j’ai ressorti : La santé de vos yeux de A. et J. Passebecq.

rééducation visuelle et régénération oculaire par les méthodes naturelles

Quatrième de couverture Les troubles de la vue et les maladies des yeux sont de plus en plus fréquents et durables malgré l’importance croissante des moyens médicaux et chirurgicaux mis en oeuvre. Ce livre s’adresse donc à tous ceux qui connaissent de tels problèmes ou souhaitent les éviter : – Troubles de l’accommodation : astigmatisme, hypermétropie, myopie, presbytie, strabisme, etc. ; – Maladies des yeux : conjonctivite, blépharite, cataracte, glaucome, iritis, rétinite, névrite optique, kératite, taches toxiques, atrophies du nerf optique, etc. Les lunettes ne résolvent pas en profondeur le problème des troubles de l’accommodation qu’au contraire elles encouragent, conduisant ainsi à une aggravation progressive par accoutumance. La méthode de gymnastique des yeux ici présentée, dérivée des travaux du docteur Bates (U.S.A.) – dont les auteurs ont été les élèves directs – permet une rééducation oculaire efficace, aux effets profonds et durables. Les maladies des yeux sont ici traitées par les méthodes naturelles alimentation, régime hygiéniste, désintoxication, hygiène générale et mentale, gymnastique et exercices oculaires, etc. qui rendront d’immenses services dans la plupart des troubles affectant les organes de la vue, même dans des situations réputées incurables. Les problèmes des accidents d’urgence (brûlures, coups, corps étrangers …), ceux de la santé des yeux de vos enfants et des personnes âgées sont également abordés d’une manière pratique. La conception humaniste, large et synthétique de ce guide permet d’affirmer qu’il est actuellement sans équivalent en langue française. Trente années d’expérience y sont synthétisées.

Ce livre a été pour moi un élément majeur de ma compréhension du processus, et ce même si à l’époque je n’avais pas appliqué en détail tout ce qu’il propose. Aujourd’hui je m’y remets, explications :

Les vraies causes des troubles et maladies de la vue

  • L’alimentation, composée de produits dévitalisés, industrialisés, conservés chimiquement – voir à ce propos le guide que j’offre gratuitement L’alimentation vivante pour les débutants -, qui provoquent des carences (carences que les vitamines prisent en plus ne permettent pas de rééquilibrer et qui de plus sont la plupart du temps synthétiques et donc non assimilables), quand ce n’est pas un empoisonnement sur le long terme.
  • L’hygiène de vie, avec tous les types d’excès : suralimentation, surexposition au soleil, excès sexuels, excès d’exercices physiques, surmenage, etc. Avec, les déficiences : manque de sommeil, de repos, d’air, de lumière, de soleil, d’exercice, etc. Avec encore, la stimulation par le biais des excitants (tabac, alcool, café, thé, cacao, médicaments, etc.). Et enfin les émotions : la peur, l’angoisse, l’anxiété, la colère, la haine, l’envie, la jalousie, l’insatisfaction, etc. idem pour l’excès de joie, d’exaltation mystique.
  • Les causes locales, avec l’insuffisance de cillement, le port de lunettes, l’usage de médicaments locaux (atropine, cortisone, antiseptique, etc.), la chirurgie, les fumées, certains rayons, etc.

A cause de tous ces facteurs d’affaiblissement, d’intoxication, de dégénérescence et de sénilité, les artères durcissent et se sclérosent, les tissus perdent de leur vigueur et de leur élasticité, les fonctions organiques deviennent moins actives. La vue en subit les conséquences, tout comme l’ensemble des cellules, des tissus, des organes.

De nombreuses « maladies » des yeux sont en réalité des inflammations de la muqueuse qui protège ces organes : la conjonctive. Cette muqueuse n’est pas essentiellement différente de celle qui tapissse le nez, la bouche, la gorge, l’oreille moyenne, les bronches, l’œsophage, l’estomac, les intestins, etc. Leur origine est commune ; les fonctions qu’elles remplissent et leur action sont semblables. Quand une partie de la muqueuse est irrité à un certain endroit, cette irritation tend à s’étendre aux autres parties, si l’intoxication sous-jacente persiste.

Les « maladies » qui accompagnent généralement les affections des yeux (note personnelle : comme du reste du corps) ne sont nullement les causes de ces affections des yeux : toutes sont l’expression du trouble général de la santé organique. Ne confondons pas les symptômes avec les causes.

Les auteurs poursuivent avec le détail des bonnes pratiques alimentaires hygiénistes, ainsi que pour tout ce qui est exercice physique et bain de soleil et d’air. Puis vient le développement des maladies des yeux, et enfin, les techniques de gymnastique oculaire après la gymnastique générale conseillée (cou, épaules, côtes, abdomen).

Gymnastique des yeux pour une vie sans lunettes

Si l’œil n’est soumis qu’à une série restreinte d’actions faibles et qu’on ne lui procure que rarement des tâches inhabituelles, il perd lentement son élasticité, et il devient très fatigable. La gymnastique des yeux a pour résultat immédiat un afflux de sang dans la région de ces organes, une meilleure nutrition, une élimination accrue, une amélioration des divers tissus. Les muscles sont tonifiés et leur action est mieux coordonnée.

Trois groupes principaux sont à faire travailler :

  • Les muscles externes, qui font se mouvoir le globe tout entier.
  • Les muscles internes, qui contrôlent l’iris et le cristallin.
  • Les muscles des paupières et du visage.

Exercices pour les yeux

Regarder droit devant soi, pointer le regard le plus possible à droite puis le plus possible à gauche. Abaisser progressivement et régulièrement la ligne imaginaire suivie par le regard. (fig. 31b)

gymnastique oculaire sans lunettes

Il suffit à chaque fois de suivre les mouvements indiqués avec les yeux, sans bouger la tête, et en allant le plus loin possible.

En fait, c’est assez simple, c’est comme si l’œil, la vision, était au centre des dessins, et à partir de là il suffit d’imaginer les lignes dessinées sur la photo ci-dessus, et de porter le regard sur ces lignes imaginaires (donc sans la photo) en allant au plus loin, que ce soit vers le haut, vers le bas et sur les côtés, toujours aller sur le bord extrême du champ visuel.

Un autre genre d’exercice, au cours d’une lecture cette fois-ci, car l’habitude de voir « en gros » ne fait que mener aux troubles oculaires.

la lecture est une excellente gymnastique pour les yeux, sans lunettes

La lecture est en fait un excellent exercice pour les yeux.

Il suffit ici de placer une carte, de préférence de couleur sombre, percée d’un trou circulaire d’environ 15 mm., de la poser sur le texte à lire et la déplacer le long du texte qui se lit dans son ouverture. Effectuer le déplacement plus ou moins rapidement, comme bon vous semble. Ciller librement. Se servir successivement de chaque œil pendant quelques lignes, puis ouvrir les deux yeux ensembles.

Dans ce livre il y a nombre d’exercices à faire, ils sont bien détaillés, il suffit de s’y mettre ! L’objectif final étant de supprimer les lunettes car notre vue a retrouvée tout son potentiel.

Points forts et points faibles de ce livre

Points faibles

  • Mon livre est ancien puisqu’il date de 1989, peut-être les nouvelles rééditions ont-elles été sujettes à quelques retouches ? (le livre en lien est une édition récente) je ne sais pas, ce que je sais c’est qu’il manque à mon sens un aspect problème avec le gluten dans les conseils d’alimentation hygiénistes, sans doute cela était plus rare ou moins visible en 1989.
  • Le début peut sembler sans fin, la mise en place à rallonge puisque les auteurs traitent d’abord de l’ensemble du corps humain et des habitudes de vie de chacun, les exercices en eux-mêmes commençant seulement aux 2/3 du livre.

Points forts

  • Le point faible que je dénonce juste avant se révèle être un point fort, je le vois avec les années de recul et l’impatience en moins, très typique je le crains de notre civilisation occidentale (oublier que tout est relié). Donc ce long développement sur l’ensemble du corps humain et de nos habitudes est très bien pour ensuite prendre conscience de ce qui est en jeu et pouvoir passer aux exercices.
  • Très explicite, bien organisé, les dessins sont bienvenus, une vraie somme de savoir.

Conclusion

Il ne suffit pas de vouloir supprimer ses lunettes pour que tout aille pour le mieux, il s’agit d’un travail de longue haleine, d’une remise à plat de notre façon de faire, d’exister. C’est l’homme dans son entièreté qui est vu ici, et qui souhaite retrouver la vue, et pas la vision colportée comme un dogme : « Tu as besoin de lunettes si tu ne vois pas au tableau ! » ou si tes yeux fatiguent. C’est d’autant plus vrai au XXIe siècle, les écrans en tout genre faisant maintenant partie de notre quotidien.

Ce livre avait été pour moi une grande bouffée d’air frais, et ce même si à l’époque je n’avais pas tout appliqué – je m’y remets sérieusement cette fois-ci ! -, il ne faut pas être impatient dans un tel travail, il faut tranquillement mettre un pied devant l’autre, cheminer vers son objectif : RETIRER DÉFINITIVEMENT LES LUNETTES.

Acheter ce livre sur Amazon :

4 Responses to “Vivre sans lunettes et retrouver la vue

  • Article et Podcast très intéressants ! Au passage, j’aime beaucoup ta voix ;-). Je vais partager cet article à ma mère qui s’intéresse particulièrement à cette question ! Merci.

    • Odile Jacquemet
      4 mois ago

      Merci, Violaine, pour ton passage en ce lieu, ton appréciation ^^ et pour ton partage. 🙂

  • Merci! Portant des lunettes depuis 28 ans maintenant, ce sujet m’intéresse, il me semble que ma mère possède ce livre, je vais voir à lui emprunter… J’attends ta critique du livre suivant 😉

    • Odile Jacquemet
      3 mois ago

      Et surtout d’appliquer les exercices, de s’y tenir ! 😉