Témoignages

Nouzha : Vous avez une vision positive des choses, il y a un sentiment agréable, une gentillesse. Votre présence, vous êtes toujours là pour répondre aux questions, vous donnez de l’importance au gens. Pour moi c’est très bénéfique, simple.

***

Pascal : Merci Odile pour ce généreux week-end, car mon arrivée avec un blocage du dos et repartir sans douleur en moins de 48 h me va droit au cœur.

En effet je connaissais les effets bénéfiques de certaines de tes méthodes mais la complémentarité de toutes ensembles me laisse pantois et je tiens à te remercier encore.
***

Larissa : A vrai dire, je vous lis depuis quelque temps, en restant dans un fonctionnement qui nous est devenu commun à tous – en survolant la lecture, les mots, le sens des mots, – sans se donner le temps de se poser, ni de prendre ces messages “pour des vrais”, vraiment personnels…

Excuses moi pour cette légèreté…la marque des temps modernes!
Les temps modernes…qui nous font aussi oublier l’enfant qui sommeille en nous!
Les jeux d’enfant, comme celui que vous évoquez, je ne me souviens pas d’en avoir eu…soit je les ai oublié.
Heureux sont ceux qui ont gardé leur âme d’enfant!
Merci, Odile, de me faire du bien, tout simplement!
***

Daniel : Un grand merci pour ce partage et cette réflexion d’une grande clarté.C’est tout simplement éclatant de vérité et je sais à quel point sortir de sa carapace peur être difficile car j’ai eu un parcours de vie assez chaotique, sous médicaments psychotropes depuis 25 ans et suis en train de me sevrer.

***

Daniel : Je n’avais pas pris le temps de vous le dire et de vous remercier pour tous les articles et podcasts que vous nous offrez.

C’est un beau travail plein de profondeur et de sagesse, continuez ainsi car vous contribuez à des prises de conscience,  nous aider à devenir plus autonome et donc meilleur pour un monde meilleur.

***

AlainJe voulais te remercier du fond du cœur pour m’avoir fait redécouvrir le crudivorisme.

Après quelques jours les effets se font déjà sentir et cela me donne une bouffée d’espoir pile au moment où j’ en avais bien besoin.
Mais pourquoi ton témoignage m’a t’il touché davantage que celui plus passionné de Thierry Casasnovas?
Je suis tombé par hasard sur ton blog en faisant une recherche sur ‘contemplation’, et j’ai trouvé amusant de rencontrer quelqu’un qui arpente les bois comme moi avec le même hamac sous le bras..en te lisant plus loin je découvre beaucoup d’autres similitudes: le désir d’indépendance, le besoin d’écrire nos ressentis dans un “précieux” grimoire, l’interminable auto-construction où l’on campe sur le chantier, l’hypersensibilité, le retour de cric du sauveteur, L’éclairage à la bougie, vivre sans voiture, nos jardins en broussailles, cette douceur dans le regard propre a ceux qui ont caressé la petite mort et puis sont revenus à la vie, tes talents de conteuse..On doit faire partie de la même Tribu d’âmes!
J’ai pratiqué le crudivorisme durant une année il y a..30 ans! Avant de céder a la pression familiale qui s’inquiétait de ma maigreur. Puis j’ai été avalé par la vie, mâchouillé longuement et enfin, recraché..
C’est avec une certaine amertume que je constate que tout aurait pu être tellement différent si j’avais persévéré..
Tu as une bonne longueur d’avance sur moi dans différents domaines, c’est donc avec plaisir et intérêt que je continuerai à suivre ton blog. 
***

Martine : Merci beaucoup. J’apprécie. Vous m’avez aidé. Merci.

***

Gilles : Vous êtes différente de ce que l’on voit sur le net continuez.

***

Suzanne : Merci d’être simplement humaine.

***

Virginie : Nom de Zeus, tu assures, tu déchires, tu inspires! Tu es authentique, entière, belle, naturelle! J’adore!

***

Séverine : J’ADORE !

Mais comment fais tu pour écrire ce que moi j’ai dans ma tête????

C’est un truc de dingue !!!!

***

Robert : J’aime l’info décalée.. humoristique souvent, mais sérieuse à la fois !

***

Isabelle : J’aime votre sincérité de vie, votre originalité, votre curiosité intellectuelle, votre recherche de vérité que vous mettez en pratique avec courage et force ! C’est bien cela qui m’attire.

ipsum commodo commodo nec facilisis libero risus. id lectus