Retrouver son pouvoir intérieur, lâcher prise

Retrouver son pouvoir intérieur et laisser tomber tous ces trucs, ces mécanismes qui plombent l’être que vous êtes. A l’automne les feuilles tombent (elles ont joué un rôle à une certaine période) et c’est le moment de laisser tomber ce qui n’est plus bon pour vous maintenant. C’est le moment de mettre au grand jour, de révéler qui vous êtes en toute simplicité, tel l’arbre dénudé de son feuillage et ce, peu importe la saison.

retrouver son pouvoir intérieur

 

Pendant des années, j’ai erré comme une âme en peine, subissant mon existence en me demandant jusqu’où ça allait aller tellement c’était insupportable.

J’en étais venu à charger mes journées du maximum d’activités pour avoir l’impression d’exister. Alors ma maison devait être impeccable selon mes critères personnels. Nickel chrome ! D’ailleurs une amie qui venait parfois me voir ne comprenait pas comment je faisais avec mes quatre enfants (et le fait que ce lieu soit un chantier permanent puisque nous construisions notre maison nous-même en famille) pour avoir une maison aussi agréable et aussi propre… Ca plus les kilomètres de tricots, de crochet, que j’ai fait à cette période de ma vie,  plus le jardin, plus les associations dont, dans les faits et pas sur le papier, j’étais à la fois présidente, secrétaire et trésorière parce que personne d’autre ne voulait s’y coller…

Alors pour faire passer la sauce eh bien je bossais en musique et ce plein tube dans les oreilles, s’il vous plaît ! Bah oui parce qu’il y avait intérêt à ce que ça meuble ce vide en moi. Un vide qui semblait se creuser chaque jour un peu plus et que je ne savais pas comment gérer autrement qu’en m’abrutissant d’activités. Des tâches soi-disant indispensables que je m’inventais chaque jour un peu plus.

Moi aussi j’existais ! dans la non existence, dans l’absence de vie…

Si je ne travaillais pas pour la société et ne rapportais donc aucune valeur au monde, ni aucun salaire au foyer, je me devais de travailler le double voir le triple pour faire bonne mesure ! et ce même si ça ne suffisait pas.

Clairement, je ne savais plus comment faire ! Au royaume des paumées, j’étais la reine…(je ne savais pas encore que je devais apprendre à m’incarner, je croyais que c’était déjà fait dès la naissance ! alors que j’avais encore tout à faire…)

Comment retrouver son pouvoir intérieur quand on est complètement paumé dans sa vie

Si vous êtes là à me lire c’est donc que ce problème est aussi le vôtre et que, comme moi, sûrement, vous avez à un moment été confronté aux avis de vos proches. Alors perso, j’ai reçu des tas de bons conseils (de la part de la famille, des amis, etc.), mais honnêtement tout ça m’a rendu encore plus paumée ! J’avais l’impression que quoi que je fasse, ça n’allait jamais :

  • Un coup je tentais de prendre modèle sur telle personne qui représentait l’exemple de ce qu’il fallait faire pour réussir et je me diluais, je me perdais encore un peu plus.
  • Un coup je tentais de me conformer aux exigences de la société et donc de trouver un travail rémunéré pour enfin exister. Et là je constatais que sans permis de conduire, sans voiture, sans maison achevée et conforme aux critères de la même société, eh bien je ne pouvais pas exercer chez moi pour y garder des enfants et donc, je redoublais d’activité pour tenter de correspondre enfin un jour aux critères de ce monde qui ne semblait décidément pas fait pour moi.

Et d’ailleurs c’est vrai, à l’époque, j’oscillais entre les avis des uns et des autres, le dernier ayant parlé ayant raison et au final, sans trouver de solutions.

Heureusement, à force de ne plus en pouvoir, de ne plus supporter cette situation d’être constamment tiraillée de tous côtés… j’ai fini par tout balancer aux orties pour laisser émerger celle qui croulait sous la charge, moi :

Je me suis questionnée, j’ai lu, je me suis documenté et j’ai trouvé mes solutions pour faire ce nettoyage indispensable dans mon existence et ce de façon durable.

Des solutions qui m’ont fait faire de grandes découvertes. Qui ont fait que j’ai pris conscience de mon fonctionnement mental et de celui des personnes de mon entourage, ainsi que de l’impact énorme du langage de mon corps et de mes sens. Alors soyons clair, ça n’a pas été facile tous les jours !

Rien de tel que les répliques cinglantes et ô combien savoureuses de Lady Violet Crowley dans la série Dowton Abbey, pour sortir de l’assistanat et/ou du modèle Caliméro ambiant : “Vous êtes une femme avec un cerveau et des aptitudes convenables. Arrêtez de geindre et trouvez quelque chose à faire.”

Et donc j’ai commencé à tester et à mettre en pratique sur moi toutes ces découvertes. Des techniques qui m’ont permis de largement alléger ma charge, d’améliorer ma relation avec les autres, d’être plus en empathie et de me sentir en harmonie avec la vie en général. Et par-dessus tout ça encore, j’ai appris à me connaître. J’ai réalisé qui j’étais, à quoi je servais et qu’est-ce qui était bon pour moi.

Dans la même période je me suis extirpée du modèle de l’assistanat généralisé (et dans la foulée du modèle Caliméro ambiant). Vous savez, ce modèle de saule pleureur qui attend toujours des autres qu’on vienne le sauver du gouffre dans lequel il s’est soigneusement jeté tout seul (consciemment ou inconsciemment, c’est selon). Mais qui, en son for intérieur, n’a qu’une idée, c’est d’y rester !!! dans son gouffre, et de continuer à se lamenter ad vitam aeternam. Ce modèle de vie si commun à notre époque…

Du coup que se passe-t-il quand on lâche prise, on retrouve vraiment son pouvoir intérieur ? 

Eh bien oui. Disons qu’on devient pleinement conscient de ce qui se trame (alors qu’avant c’était inconscient) et ça permet d’être plus calme, plus serein et beaucoup plus créatif. L’énervement, l’agacement et les coups de gueule s’estompent, en fait ils deviennent plus un jeu qu’une situation que nous ne contrôlons pas. On joue à avoir des coups de gueule, à faire l’offusquée, enfin si on a le côté théâtral. La relation avec soi-même et avec autrui est bien plus agréable, en fait c’est sans comparaison ! (sans oublier qu’il y a aussi les facteurs rythme de vie, hygiène de vie et alimentation qui ont leur rôle à jouer dans ce bien-être et cette sérénité ! tout est toujours lié !!)

J’apprécie ma propre présence. Je peux rester des journées entières sans voir qui que ce soit et me sentir bien dans ma peau. Je peux décider de voir du monde et y prendre autant de plaisir. Il n’y a plus de nécessité de bruit ambiant pour me sentir exister. J’ai trouvé au fond de moi ma fibre de vie. La fibre qui me fait voir la vie sous son meilleur jour. Je peux choisir de gérer mon existence comme bon me semble et ça, ça n’a pas de prix cette liberté là ! Je ne suis plus sous le joug d’une quelconque croyance de karma ou de je ne sais quel autre postulat édicté par je ne sais qui et à je ne sais quelle époque !

Le grand ménage par le vide qui permet de retrouver son pouvoir intérieur

Du coup, c’est très exactement ce que je vous propose de faire aujourd’hui, le grand rangement par le vide. Le nettoyage de printemps ou d’automne, c’est comme vous voulez, mais ce grand ménage qui fait que d’office, vous retournez à vos fondamentaux, à votre essentiel.

C’est le passage obligé pour sortir du malaise psychologique et émotionnel qui s’est généralisé dans les sociétés modernes. Parce que oui, le devoir faire comme les autres, le devoir correspondre à une norme, le devoir être lissé à outrance selon les critères d’une culture qui est certes la nôtre mais qui ne nous oblige en rien à l’épouser de bout en bout (car une culture cela se crée et se transforme), c’est le moment de le faire basculer ce devoir.

Car enfin si devoir il y a, c’est bien celui d’exprimer au grand jour qui nous sommes ! C’est celui d’apprécier la personne unique que nous sommes, que vous êtes ! C’est celui d’apporter aux autres toute la richesse enfouie au plus profond de nous-même faute de connaissance ou de guide pour nous y retrouver.  

Un ou plusieurs de ces problèmes ressemblent-ils aux vôtres ?

  • J’ai du mal à me décider, c’est le dernier qui a parlé qui a raison.
  • Vous n’en pouvez plus d’être obligé de mettre un bruit de fond quasi permanent (musique, télé, etc.) pour vous sentir “vivre”.
  • Un truc certain, vous en avez marre de devoir faire comme tout le monde.
  • Oui, vous n’en pouvez plus de devoir subir la vie, de devoir supporter votre vie.
  • Marre d‘avoir peur d’agir.
  • Je ne supporte plus le regard des autres.
  • Vous n’arrivez pas à sortir des carcans dans lesquels vous et vos proches vous ont enfermé dans votre petite enfance et au cours de votre vie.
  • Les scénarios foireux à répétition sont votre lot quotidien (peu importe le sujet : sentimental, professionnel, relationnel, financier, etc.).
  • Cette vie n’est pas la vôtre, c’est pas possible autrement. Vous, vous êtes d’une autre planète ou d’un autre siècle.
  • Vous pensez de plus en plus souvent (ou en êtes presque intimement persuadé) qu’il y a un guignol qui tire les ficelles au-dessus de votre tête et qu’il se fiche de vous !
  • Vous avez l’impression de manquer d’air dans votre vie et ça vous gonfle sérieusement et littéralement.

Eh bien rassurez-vous car c’est bien normal ! Oui ? Oui, parce que c’est tout un apprentissage de la vie qu’il y a là ! (moi aussi j’ai ramé avant de me sortir de tout ça, hou la la !!)

Vous souhaitez le meilleur pour vous-même mais vous avez l’impression de ne pas savoir comment vous y prendre… et vous culpabilisez, en fait vous vous entravez vous-même.

Retrouver votre pouvoir intérieur…

Vous aimeriez pouvoir :

  • Être capable de prendre vos propres décisions calmement et sans vous laisser envahir par votre entourage.
  • Être bien dans votre peau le plus souvent possible.
  • Affirmer haut et fort qui vous êtes et agir en conséquence.
  • Retrouver le goût de la vie.
  • Connaître un moyen pour avoir confiance en vous, ne plus avoir peur d’avoir peur et d’en être paralysé.
  • Accepter de vivre sans porter de jugements sur tout, tous, à commencer par vous-même…
  • Agir pour faire table rase de ce qui ne vous convient pas et qui vient de votre éducation et ce, de façon durable.
  • Respirer à plein poumons la vie en vous autorisant à exister en tant que personne unique et magnifique.
  • Apporter au monde votre vision de la vie avec toutes vos connaissances.
  • Servir de modèle pour vos proches et les générations futures.

J’ai eu les mêmes problèmes et les mêmes désirs… donc oui, je sais très bien ce que ça peut donner, ce que vous pouvez ressentir !

Alors pour offrir à tous la possibilité d’avancer dans cette quête, j’ai réuni quatre anciennes formations (+ de 4 heures 20 de contenu sur 12 vidéos téléchargeables) qui permettent, de façon abordable pour chacun, de tout mettre en place pour retrouver son pouvoir intérieur :

  • Faire votre remise en question culturelle
  • Faire votre remise en question familiale
  • Vivre sereinement avec vos peurs, ne plus avoir besoin de vaincre vos peurs
  • Découvrir le langage de votre corps, de vos sens, de vos sensations, de vos sentiments
  • Arriver à vous retrouver au cœur de vous-même pour prendre vos propres décisions
  • Se débarrasser une bonne fois pour toute des vieux schémas et vieux scénarios que vous traînez comme des boulets et qui vous font tomber dans les mêmes pièges (j’utilise d’ailleurs la même technique pour les problèmes d’électrosensibilité !)
  • Tout mettre en place pour savourer votre propre compagnie quand vous êtes seul
  • Etre en amour avec vous-même et avec les autres dans la foulée
  • Vous sentir épanoui au quotidien grâce à des activités simples
  • Faire revenir à la surface votre enfant intérieur
  • Etre à nouveau émerveillé par le monde qui vous entoure
  • Permettre à votre créativité de s’exprimer au grand jour
  • Devenir autonome mentalement

Le tout avec des exercices pratiques en pas à pas (vous mettez la vidéo sur pause entre chaque exercice).

Pour que vous vous rendiez bien compte de quoi il s’agit, que vous vous fassiez une idée générale du style de vidéos que vous allez trouver, je vous mets ci-dessus un montage de plusieurs de ces vidéos.

Odile

 Pour en savoir plus :

  • 43
    Partages
  • 43
    Partages
risus sed Praesent ut diam odio justo consectetur id, massa