Régénérer ses cellules : Pourquoi je rajeunis chaque jour un peu plus pendant que vous vieillissez tous

En 1986, le 26 avril, eu lieu une catastrophe nucléaire en Ukraine. Là, a été jeté dans l’atmosphère l’équivalent radioactif de 400 fois la bombe d’Hiroshima suite à la fusion du réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl. A l’époque, les politiques et les médias de France nous disaient de ne pas nous alarmer outre mesure, que le fameux nuage radioactif de Tchernobyl ne passerait pas la frontière ! Nous étions donc à l’abri, pas de soucis, braves gens. Oui mais, sauf que, nous connaissons la suite, une prolifération de cancers sur le territoire après la contamination des sols français. Il n’y avait pas plus de protection au niveau de nos frontières que de beurre en broche, tout circulait, passait au rythme du vent.

régénérer ses cellules

Structure cellulaire, globules rouge. (crédit photo geralt)

Pourquoi suis-je là à vous parler de cette catastrophe dans un article sur comment régénérer ses cellules, un article sur le rajeunissement, quel est le rapport ?

 

Notre corps n’a pas plus de frontière que la France n’en avait pour stopper le nuage radioactif de Tchernobyl

 

Pour se régénérer, nos cellules, notre corps, ont besoin de nourriture, d’aliments sains, or que faites-vous ? Vous ingérez ce que vous ne donneriez même pas à votre pire ennemi. Vous vous empoisonnez quotidiennement, oh pas uniquement par le biais de l’alimentation (je vais y revenir un peu plus loin) ! Non, l’humain a trouvé des techniques plus subtiles encore pour mieux se faire dépérir, se faire vieillir prématurément (ses cellules ne pouvant plus se régénérer correctement), se faire pourrir de l’intérieur tout en pensant rendre son apparence – ce que je nomme souvent des appâts rances – flatteuse.Tout ce que vous mettez sur votre peau, sur vos cheveux, sur vos ongles, sur votre corps, peu importe l’endroit, tout, absolument tout ce que vous y mettez, entrera à l’intérieur de celui-ci. Non, il n’y a pas de frontière. Non, il n’y a pas de protection contre l’usage intensif que vous faites des gels douches, bains moussants, savons, shampoings, après-shampoings, soins et crèmes hydratantes pour cheveux, teintures ! produits de maquillage (et là la liste est longue : fards à joues et à paupières, mascara, crayon, eye liner, poudre, fond de teint, etc.), vernis à ongles, dissolvant, mais aussi crèmes antirides, soins hydratants pour le visage et le corps, lotions démaquillantes, mousse à raser ! déodorants, anti-transpirants, crème solaire, crème dépilatoire, dentifrice, etc.

Tous ces si beaux produits aux qualités incroyables passent tous à l’intérieur de vous, dans vos cellules, dans votre sang, dans votre lymphe. Accepteriez-vous seulement d’en manger au cours d’un de vos repas ? Aller, rien que pour le plaisir, une petite assiette de rouge à lèvre enrobé de gel douche, le tout baignant dans une magnifique sauce mousse à raser, non ? Vraiment pas ? Pourtant, c’est bien ce que vous faites chaque jour, plusieurs fois par jour, chaque jour de l’année. Et depuis combien d’années déjà ?

Les cancers, les allergies, les nausées, les maux de tête, la fragilité dentaire, autant de réactions à des produits passant la frontière, celle de votre organisme, avec votre aval, votre bénédiction, plus ou moins consciente ou inconsciente (à force on ne sait plus trop) des risques engagés. Oui, parce que votre corps ne fonctionne plus normalement, il ne peut plus éliminer ces poisons, ces toxiques maintes fois renouvelés, il emmagasine, vos symptômes en sont la preuve, il faut bien que cela sorte d’une façon ou d’une autre !

Principe de base : refusez de mettre sur vous un produit que vous refuseriez de manger, de mettre dans votre bouche pour l’avaler. C’est aussi simple que ça.

Liste non exhaustive de produits réellement bons pour se régénérer

Huile d’argan, huile de ricin, huile d’olive, œufs, avocats, miel, aloe vera, graisse de coco, argile, citron, vinaigre de cidre, pommes, tomates, henné (tisanes), etc.

Avec ces ingrédients vous pouvez vous laver, vous faire des soins pour le corps comme pour les cheveux.

Quelques recettes rapides pour se laver les cheveux et les hydrater

    • Alterner : un jour compote de pommes (sans sucre), un jour miel, un jour huile de coco, un jour aloe vera.
    • Un ou deux œufs battus (selon la longueur du cheveu), une petite cuillère d’huile d’olive, un tout petit peu de jus de citron, et quelques gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang.
    • Un œuf, un peu de vinaigre de cidre et d’ylang ylang.
    • Bicarbonate de soude mélangé avec de l’eau (ça fait une sorte de pâte) puis en dernière eau de rinçage du vinaigre de cidre dilué dans de l’eau (vous pouvez rajouter des gouttes d’huile essentielle, tout en sachant que l’odeur de vinaigre disparaît en séchant).
    • Rhassoul (argile), miel et huile d’olive.

D’autres techniques pour prendre soin de soi et de son corps

A cela, il y a des techniques excellentes utilisées depuis des siècles de par le monde avec le principe de la sudation. Que ce soit par le biais d’une sweat lodge (tente assimilable à un sauna pour les indiens d’Amérique – voir photo ci-dessous), d’un hammam ou d’un sauna, la base est la même, faire suer le corps par une montée de sa température et le nettoyer ainsi en profondeur.

se régénérer grâce à la hutte de sudation

Pour la sweat lodge, le modèle le plus répandu est la hutte à sudation des Sioux Lakotas et le rituel associé : l’Inipi. Celui-ci se déroule dans une tente avec une armature constituée de 12 ou 16 jeunes saules sur lesquels sont tendues des peaux ou des couvertures. Des pierres sont chauffées dans un feu extérieur, puis placées dans le sol de la hutte à l’intérieur d’un puits central. Parfois arrosées pour créer de la vapeur, elles produisent de la chaleur qui fait transpirer les participants, nus, à l’intérieur. À quatre reprises, des pierres chaudes sont amenées dans la hutte, en l’honneur des quatre directions cardinales.
La cérémonie est relativement longue, accompagnée de prières à Wakan Tanka, le grand esprit ou mystère qui imprègne le monde et l’univers selon les croyances de ce peuple. Ce rite de purification est accompli dans le cadre d’une séance de guérison, d’une séance d’expiation, avant le rite de passage qu’est la Quête de Vision ou encore avant ou pendant certaines danses sacrées, notamment la Danse du Soleil. (crédit photo Paul Coze)

Non seulement la peau devient incroyablement douce après, débarrassée qu’elle est de ses peaux mortes, mais en plus notre organisme tout entier s’en trouve revivifié ! car cette montée de température préserve la santé en éliminant tout risque de maladie (ce que d’ailleurs fait naturellement notre corps en cas de maladie justement, nous avons alors de la fièvre, le corps monte en température pour tuer ce qui pose problème dans l’organisme).

Mangez vivant, stop à la nourriture morte !

Donc si je reprends mon principe de base, à savoir refuser de mettre sur moi un produit que je refuserais de manger, de mettre dans ma bouche pour l’avaler – il en va de ma responsabilité -, il y a un autre piège de taille qui est celui de l’alimentation. Si vous êtes abonné à ce blog, vous savez de quoi je parle, vous avez logiquement lu mon guide L’alimentation vivante pour les débutants (offert gratuitement à tous), sinon, eh bien s’alimenter, à la base (oui, j’aime bien revenir à la source des choses), cela veut dire apporter au corps, à l’organisme, tout ce dont il a besoin pour vivre et régénérer ses cellules, tout ce dont il a besoin pour continuer à fonctionner normalement. Cela veut dire que le corps est heureux et nous avec, que nos intestins, notre foie (entre autre) ne sont pas surchargés quand ce n’est pas en état de putréfaction interne – triste résultat d’une alimentation morte lorsque notre capital santé de départ a comme qui dirait « jeté l’éponge ! » -, cela veut dire qu’il n’a pas de carences, qu’il n’a pas besoin de compléments alimentaires vendus dans les commerces parce qu’il trouve tout ce qu’il lui faut dans une nourriture saine, une nourriture de qualité, une nourriture équilibrée. Mais encore ? Manger une alimentation vivante c’est ingérer de la nourriture crue, qu’elle soit végétale ou animale. Ainsi, les œufs, le poisson, la viande, les fruits et les légumes sont à considérer avec un regard neuf. De plus, ce sont des aliments pleins d’énergie électromagnétique (ondes vitales, ondes biologiques).

Ce qu’il faut savoir à propos de la cuisson :

  • A 50°C : destruction d’une partie du capital enzymatique.
  • A 60°C : destruction de la vitamine C (la perte de vitamine C commence à 42°).
  • A 100°C : précipitation des sels minéraux, rendus non assimilables.
  • A 110°C : destruction de toutes les vitamines !

Je vais vous en donner moi, de belles boites de conserves et des confitures avec conservateurs et cuissons à hautes températures, de la stérilisation maison pour mieux conserver la mort en bocaux, des produits pasteurisés (haute température !), des fritures (ouh là là ça brûle !) et du lait UHT (Ultra Haute Température !!). Des trucs que vous ne savez même plus ce qu’il y a dedans tellement c’est trafiqué d’un bout à l’autre de la chaîne « alimentaire ».

Conclusion personnelle

Je rajeunis chaque jour un peu plus pendant que vous vieillissez tous. Oui. Et cela sera vrai tant que des matières mortes pénétreront vos corps et que vous n’apporterez pas une profusion d’aliments vivants en vous ! tant que vous enduirez votre peau et vos cheveux d’éléments destructeurs pour votre organisme. Bien sûr cela ne se voit pas tout de suite. Non. Bien sûr tout le monde ne réagit pas immédiatement de la même façon. Oui. Par contre, ce qui est certain, c’est qu’au dedans, tout le monde trinque.

Ne jamais l’oublier, notre corps n’a pas plus de frontière que la France n’en avait pour stopper le nuage radioactif de Tchernobyl.

2 Responses to “Régénérer ses cellules : Pourquoi je rajeunis chaque jour un peu plus pendant que vous vieillissez tous

  • Ton article a un ton provocateur, il a même un arrière goût de colère, non ?, et pourtant il est tellement plein de vérité ! Oui, ne mettons sur notre peau que ce que nous pourrions ingérer ! Oui, à l’alimentation vivante…Docteur Kousmine n’a eu de cesse de le répéter ! Il faut du temps pour l’appliquer…il faut du temps pour en prendre conscience et une fois que l’on sait, on ne peut plus faire autrement que de faire de son mieux pour l’appliquer dans sa vie…

    • Odile Jacquemet
      5 mois ago

      Oui Séverine, cet article est volontairement provocateur. De la colère ? Non, pas plus que ça, juste un constat que j’ai eu envie de faire exploser à ma manière, avec ma patte. Et en même temps c’est enfoncer une porte grande ouverte, oui, mais qu’importe, j’avais envie de l’écrire, de le faire cet article, donc il est là.
      Comment ne pas avoir envie de hurler lorsque l’on sait cela, lorsque l’on expérimente cela sur soi et que l’on voit clairement la différence, que dans la foulée on constate combien de personnes autour de soi n’en sont tout simplement pas conscientes, ou prennent ces propos pour des foutaises puisque la majorité des gens de nos pays développés mangent et prennent « soin » d’eux avec des cosmétiques et autres denrées de grandes surfaces ?!
      Après, à chacun de se prendre en main, mais oui, tout à fait, à partir du moment où nous savons cela, nous ne pouvons qu’appliquer au mieux ce qui est réellement bon pour nous.
      Le dire, le dire encore et le répéter, inlassablement. Les blogs et les réseaux sociaux sont des moyens magnifiques pour ça ! 😉