fbpx

Pourquoi je n’utilise plus d’aloe vera

Pourquoi je n’utilise plus d’aloe vera, les différentes raisons qui m’ont amenées à cette décision et, par quoi je l’ai remplacé. Explications…  

pourquoi je n'utilise plus d'aloe vera

Pieds de joubarbes sur ma terrasse, dans un grand pot en terre cuite.

Pendant plusieurs années j’ai consommé de l’aloe vera pour réduire l’inflammation de mon organisme quand c’était nécessaire, étant donné que c’est une des propriétés majeures de cette plante. J’ai agit ainsi jusqu’au jour ou, en travaillant sur ma terrasse, je suis tombée en arrêt devant mes pieds de… joubarbe…

Pourquoi je n’utilise plus d’aloe vera : quand la joubarbe nous dévoile ses nombreuses propriétés

Le joubarbe est une plante vivace au feuillage persistant qui supporte les altitudes élevées (jusqu’à 2500 m), les températures négatives extrêmes (aucun problème à -15 °C) et la neige. Elle est très résistante à la sécheresse et peut se passer d’eau pendant plusieurs mois sans aucun problèmes. La seule chose qu’elle ne supporte pas, c’est l’eau stagnante.

Dans le langage populaire nous la connaissons sous plusieurs noms ‘et ce depuis des siècles) : joubarbe des toits, artichaut bâtard (ariègeois), artichaut de Jérusalem, artichaut de murailles, barbajou (provençal), barbe de Jupiter, chou de chèvre, herbe aux cors, la barbe de Thor, l’œil de Jupiter, lame de guérison, la barbe du diable, herbe à coupures, herbe à la blessure, herbe coupante, herbe de Sainte-Marie, herbe du tonnerre, herbe sans couture (nissard), ongle de Mars, ongle de Vénus,.joubarbe sauvage, succulente… Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne laisse pas indifférent !

pourquoi je n utilise plus d aloe vera

Connue de longue date pour ses vertus apaisantes et cicatrisantes, la plante fraîche pelée est appliquée sur les inflammations, plaies, brûlures, cors, eczéma, hémorroïdes, coupures, gerçures, abcès, fièvres inflammatoires ou bilieuses, furoncles, coups de soleil, piqûres d’insectes, plaies ulcérées, galles, douleurs d’oreilles, orgelets, taches de rousseur, verrues et maux de tête.

La joubarbe est considérée comme un astringent, diurétique, antispasmodique, hémostatique, vulnéraire.
En interne, elle est utilisée pour le traitement du zona, des hémorroïdes, des ulcères, fonctions urinaires, hémorragies, crampes, douleurs utérines, tumeurs, dysenterie, vermifuge…

Les recherches pharmaceutiques autour de la joubarbe, et comparaisons avec l’aloe vera

Les impressionnantes propriétés de la joubarbe

Selon une thèse de pharmacie intitulée La joubarbe des toits, Sempervivum tectorum L., Crassulaceae. Sciences pharmaceutiques, 2006, la joubarbe des toits a plusieurs propriétés :

“Les études concernant la Joubarbe des Toits ont mis en évidence plusieurs propriétés biologiques. Chez le rat soumis à un régime hyperlipidique, Sempervivum tectorum possède un effet hypolipidémiant qui peut s’expliquer par différents mécanismes : une diminution des lipides dans le foie et une activité anti-oxydante qui limite la peroxydation lipidique. Sempervivum tectorum permet également de réguler les minéraux toxiques dont les concentrations sont augmentées dans un foie hyperlipidique ; ce mécanisme est complémentaire de l’effet hypolipidémiant. De plus, sous l’action d’un mécanisme commun, Sempervivum tectorum a des propriétés anti-inflammatoire et analgésique chez l’animal. D’autre part, des effets anti-oxydants et anti-bactériens ont pu être mis en évidence.”

pourquoi je n'utilise plus d'aloe vera

Mes pieds de joubarbe dans un des grands pots en terre cuite, sur la terrasse, en Normandie.

De plus, la joubarbe semble être dénuée de toxicité, puisque les métaux lourds ne sont pas présents en quantité supérieure aux normes de la Pharmacopée européenne.

La tisane de joubarbe est diurétique et antiseptique, elle est très bien pour la dysenterie et les troubles intestinaux : il suffit d’infuser 10 à 15 g de feuilles écrasées par litre d’eau et d’en boire toutes les trois heures. Elle est recommandée pour le traitement des ulcères. Le suc est surtout employé pour traiter les diarrhées violentes, les dysménorrhées et les aménorrhées et, également, pour les maladies de la vessie et les vers intestinaux.

Pourquoi je n’utilise plus d’aloe vera ?

Eh bien voilà, vous comprenez maintenant pourquoi. La joubarbe a tellement de propriétés en sa faveur pour une personne en quête d’autonomie, que ce soit pour la santé comme pour les cultures :

  • au niveau de la culture de la plante, la joubarbe se plaît partout en Europe,
  • absence de coût financier puisque plus de nécessité de l’importer d’un plus ou moins lointain pays chaud… donc pleine autonomie possible au niveau de sa production !
  • ses nombreuses propriétés biologiques

Propriétés de l’aloe vera

Traite les brûlures, les lésions, infections et inflammations de la peau. Antioxydant, stimule le système immunitaire. Laxatif, favorise la digestion, très bien pour les ulcères, les inflammations digestives et gastro-intestinales.

La grande différence entre les propriétés de l’aloe vera et celles de la joubarbe est, selon moi, le fait que l’aloe vera est efficace en cas de constipation, pendant que la joubarbe régule à merveille les cas de diarrhées. Sinon pour le reste, dans l’ensemble, les deux plantes ont des propriétés assez similaires au niveau du traitement des brûlures et de l’inflammation de l’organisme, soit les raisons principales pour lesquelles, personnellement, j’utilisais de l’aloe vera.

Pour conclure

Elle est donc comestible puisqu’on peut l’utiliser en interne. Ainsi on peut manger ses feuilles charnues crues dans des salades (elles ont un petit goût de concombre) ou comme je le fais, dans des smoothies avec d’autres ingrédients.

Alors comme pour l’aloe vera, et comme pour tout, c’est toujours l’excès qui se révèle néfaste à l’usage. Donc à utiliser à petite dose à chaque fois, pas en dépouillant d’un coup vos pieds de joubarbe de leurs rosettes ! Allez-y avec parcimonie, votre organisme et vos pieds de joubarbe vous remercieront.

Odile

Pour en savoir plus :

  • 14
    Partages
  • 14
    Partages
commodo tempus luctus Aenean Praesent dapibus ipsum id Lorem Praesent Phasellus