Multipotentialité : curiosité et adaptabilité

Dans notre société, la norme est à la spécialisation des tâches, des activités, des emplois, pourtant, il y a une autre approche qui ne se veut pas opposée mais complémentaire : la multipotentialité.

Souvent jugées instables, faibles, ayant besoin d’être canalisées – j’ai eu droit à cette remarque au cours de ma jeunesse -, avoir plusieurs cordes à son arc n’est en fait pas du tout bien vu dans notre environnement, alors que c’est à mon sens le gage d’un bon équilibre (à ce niveau le survivalisme l’a très bien compris) pour toute personne souhaitant gagner en autonomie.

la multipotentialité, la faim d'apprendre

Pourquoi se contraindre quand l’univers est si vaste ! (crédit photo WikiImages) – Nébuleuse de L’Aigle.

Au cours de mon enfance, j’ai voulu être infirmière, puéricultrice, professeur de travaux manuels (là c’était au collège parce qu’il fallait absolument choisir un métier), couturière (l’apprentissage que j’ai finalement choisi), costumière. Quand j’ai jeté mes années couture aux orties, je voulais écrire, j’avais cette prétention, celle d’être un écrivain (j’ai d’ailleurs fini par écrire un recueil d’histoires courtes et d’aphorismes). Là dessus je me suis décidée à faire mère au foyer car en agissant ainsi je pouvais m’offrir la chance de faire toutes les activités qui me passaient par la tête. Parce que oui, une mère au foyer est à la fois une puéricultrice, une infirmière, un médecin, un professeur de travaux manuels, une couturière, mais aussi ! une institutrice – oui je sais il faut dire professeur des écoles – car c’est moi qui ai appris à mes enfants à lire (la méthode semi-globale étant une abomination pure et simple), entre autre, une cuisinière, un maçon, un plombier, j’en passe et des meilleurs. J’ai donc opté pour une activité riche, rien que l’idée de m’enfermer dans une spécialisation, cela m’a toujours hérissé.

La multipotentialité et la spécialisation

A la question, quelle est ta passion, j’ai toujours eu un gros problème pour répondre. Parce que oui, j’ai toujours eu tout un tas de sujets ou d’activités qui me passionnaient ! Quand je me plonge dans quelque chose je ne fais pas semblant, j’y vais, jusqu’à ce que j’en ai fait le tour, parce que oui, au bout d’un moment il y a de la répétition, et là je m’éclipse, je prends la poudre d’escampette. La limitation et le ressassement me filent d’emblée de l’urticaire. Ce blog en est d’ailleurs l’illustration parfaite ! Je devais trouver ce qui est communément nommé une niche, ok, une niche : l’autonomie. Sauf que je traite de l’autonomie dans TOUS les domaines de la vie ! ce qui me permet de retomber sur mes pattes, d’avoir une large palette pour traiter mes sujets. Alors évidemment, cela peut être un handicap, ou qualifié comme tel, car vous, mes lecteurs, n’êtes pas forcément passionnés – ou tout du moins intéressés – par cette flopée de sujets. Autre critique possible : cela ne fait pas expert, pas spécialiste. Ah oui ? Selon Tim Ferriss, un célèbre généraliste (entre autre l’auteur de La semaine de 4 heures, le livre qui est le point de départ de cette aventure qu’est Folle autonomie) : « Le multipotentialiste peut rencontrer des problèmes s’il est médiocre ou moyen en tout. Il est recommandé d’être au-dessus de la moyenne ou bien maîtriser au moins un domaine. » Ce qui revient à dire que pour les personnes dont la multipotentialité est le mode de fonctionnement, que ces personnes donc, sont « condamnées » à l’excellence, sinon, c’est le gros flop, et ce ad vitam aeternam…

Alors j’entends déjà les réactions mitigées : « Encore un nouveau mot pour excuser des inadaptés… » ou « Elle a pas trouvé mieux comme excuse ? ».

C’est un point de vue, nous sommes tous tellement doués lorsqu’il s’agit de nous trouver des excuses. J’ai cependant la faiblesse de penser qu’il y a là matière à réflexion, donc je creuse le sujet.

Avantages de la multipotentialité

  • Rapidité d’apprentissage
  • Adaptabilité
  • Conversion entre les modes de pensée
  • Concocter de nouvelles solutions
  • Enthousiasme
  • Bonne intégration dans des rôles de leadership

Inconvénients de la multipotentialité

  • Perte des avantages de la spécialisation
  • Distraction
  • Burn-out
  • L’ennui lorsque l’on « maîtrise » déjà – ou l’on a appris – tout ce que nous désirions savoir sur un sujet particulier avant d’en changer.
  • Le calvaire des oppositions de la part des conseillers d’orientation, des parents et des amis qui s’occupent de promouvoir des carrières mettant en avant la spécialisation.

Emilie Wapnick (voir vidéo ci-dessous), auteur, entrepreneur, artiste, conférencière, estime que pour le monde de l’entreprise, le travail de spécialistes – peu importe le domaine – en collaboration avec le regard et la créativité des multipotentialistes constituent un « matériaux » de choix, une complémentarité au top !

Et vous, plus dans la multipotentialité ou dans la spécialisation ?

4 Responses to “Multipotentialité : curiosité et adaptabilité

  • Alors là, je suis émue et déçue… Définitivement multi-potentialiste… et j’aurais vraiment aimé rencontrer une Odile ou une Emilie qui me parle de tout ça à 20 ans! La bonne nouvelle c’est de pouvoir encore aujourd’hui transformer ces anciennes souffrances en potentiel aussi! 🙂 Merci Odile pour ces trésors que tu nous livres! 🙂

    • Odile Jacquemet
      3 mois ago

      Carmen, je suis comme toi, j’ignorais tout de cela, et j’aurais aussi apprécié que l’on me dise des années plus tôt : « ne t’en fais pas ma fille, suis ta route et ne te préoccupe pas du reste ». Ceci étant, avec les années, la cuirasse de la bête c’est renforcée, et la bête à cornes que je suis (taureau) n’en fait qu’à sa tête et envoie le reste valdinguer. ^^ Je suis tranquille que tu dois faire de même. 😉

      Merci à toi de t’être pausé ici quelques instants. 🙂

  • Ton article me parle tellement ! Je me reconnais dans ce que tu écris , je suis une multipotentialiste et je le revendique haut et fort !
    Je touche à tout et c’est ma force ! Jai des milliers d’idées en tête , toujours plein de projets en cours , et j’adore cela !

    • Odile Jacquemet
      3 mois ago

      Super, Delphine ! Même pas peur !! dans ce monde de spécialistes. ^^