fbpx

La méditation au bol tibétain et le développement personnel

La méditation au bol tibétain et le développement personnel est un article invité de Bertrand, du site Le Bol Tibétain.

Le développement personnel passe par une bonne connaissance de soi, l’acceptation de son être. Autant d’items qui sont au cœur de la méditation. Il existe plusieurs méthodes de méditation. Parmi elle, la méthode ancestrale de méditation au bol tibétain. De quoi s’agit-il et comment la pratiquer ? Focus sur la méditation à l’aide d’un bol chantant et ses effets positifs pour celui ou celle qui s’y adonne.

La méditation au bol tibétain et le développement personnel

Le bol tibétain, qu’est-ce que c’est ?

Le bol tibétain est né d’un savoir-faire ancestral, qui perdure aujourd’hui encore. Comme son nom l’indique, ce bol est exclusivement fabriqué au Tibet et au Népal. Il s’agit d’un bol qui possède des propriétés pour trouver l’apaisement et le mieux-être. On le qualifie d’ailleurs de bol chantant et ses vertus sont plébiscitées pour la méditation.
Ses propriétés lui sont délivrées par son alliage unique de 7 métaux : l’or, l’argent, le fer, le mercure, l’étain, le cuivre et le plomb. Cet alliage de 7 métaux n’a pas été choisi au hasard puisque ce chiffre fait référence aux planètes, aux jours de la semaine, aux chakras.
Chacun de ces métaux a ses propres propriétés, sa propre énergie qu’il libère par le contact ou par le son qu’il produit.

Bol tibétain : ses bienfaits

La méditation permet de se recentrer sur soi, de mieux gérer ses émotions et de s’ancrer dans l’instant présent, en stimulant ses sens. C’est un moyen de prendre du recul sur les événements du passé, de mieux accepter l’incertitude de l’avenir et d’être dans de meilleures dispositions pour faire face aux aléas de la vie. Elle aide aussi à mieux se connaître, à reconnaître les points forts et les points faibles de son physique et de son psychisme.
Les vibrations et le son du bol tibétain aident à facilement atteindre l’état méditatif, voire à le prolonger.
Le flux d’énergie qui se dégage du bol tibétain et qui rencontre les énergies du corps et de l’esprit peut venir dénouer des tensions, physiques ou mentales. Un rééquilibrage s’opère, éloignant des maux fréquents tels que le stress ou la fatigue. Une nouvelle sérénité et un mieux-être intérieur se font sentir.
Le bol tibétain joue donc un rôle essentiel dans la médiation, pour la prévention ou la cure de certains maux.

La méditation au bol tibétain et le développement personnel

Méditer à l’aide d’un bol tibétain, comment faire ?

La méditation n’est pas quelque chose de figé. Chacun développe sa propre méthode. Toutefois, certains gestes et rituels facilitent l’entrée en état méditatif, y compris quant à la façon d’utiliser son bol tibétain.

Trouver son bol tibétain idéal

Le son d’un bol tibétain n’est pas perçu de la même façon par tout le monde. Pour réussir à méditer, il est indispensable de trouver le bol tibétain qui procurera des sensations agréables, tant au toucher qu’à sa sonorité. Il ne faut donc pas hésiter à en essayer plusieurs, jusqu’à trouver son bol tibétain parfait. Ce choix paraît comme une évidence lorsqu’il s’agit du bon bol tibétain.
Il est toutefois possible de produire plusieurs sonorités avec un même bol, selon la façon d’utiliser le bâton ou la mailloche, tous deux faits de bois et de cuir.
Il est aussi possible de changer de bol tibétain selon ce sur quoi l’on souhaite travailler. Il en existe en effet de plusieurs tailles. On prête aux petits bols tibétains la faculté d’influer sur les pensées et le mental, avec un son aigu, tandis que les bols tibétains moyens et grands ont surtout une action sur le corps et produisent un son grave et puissant.

Bien s’installer pour méditer

Comme pour tous types de méditation, il est indispensable de se mettre à l’aise pour méditer à l’aide d’un bol tibétain. En position assise ou allongée, tout est permis. Il est préférable d’éviter les vêtements serrés et de choisir un lieu agréable et calme, en pleine nature ou en intérieur, à sa convenance. Plus l’environnement alentour sera silencieux, plus la sonorité du bol tibétain sera audible et plus il sera facile de se concentrer sur elle.

Respirer pour méditer

Se focaliser sur la respiration permet de laisser aller peu à peu ses pensées librement pour finalement les sentir s’apaiser, faire le vide et pouvoir vivre pleinement l’instant présent. Il s’agit de se concentrer sur les mouvements de son ventre, en le gonflant au maximum à l’inspiration et en le vidant autant que possible à l’expiration.

Le rôle du bol tibétain pendant la séance de méditation

Le son du bol tibétain est idéal en entrée de séance. Il marque symboliquement le début de la méditation, appelant l’esprit à se concentrer. Il est aussi possible de clore la séance en répétant ce rituel, en écoutant le son s’apaiser tout doucement jusqu’à disparaître.
Il est aussi utile pendant la séance lorsque l’état méditatif a du mal à être maintenu.
Dans le cas du massage au bol tibétain, ce dernier est l’élément principal de la séance. Le contact tactile jour alors un rôle aussi important que le son.

Faire chanter son bol tibétain

Faire chanter son bol tibétain est à la portée de tous, à condition de trouver le bon bol toutefois. Dans ce cas, un premier son est facile à obtenir. La pratique demande une certaine technique pour entretenir le son et la vibration obtenus.

La technique

Après s’être installé confortablement, il convient de tenir fermement son bol dans la paume de l’une de ses mains ou de le poser à côté de soi. En utilisant le bâton ou la mailloche, heurter le bol tibétain va provoquer une première vibration. Il s’agit ensuite de frotter la partie en cuir du bâton ou de la mailloche sur tout le pourtour du bol tibétain, pour entretenir l’onde et le faire chanter.

Obtenir la sonorité soi-même

Il est possible de pratiquer la méditation au bol tibétain seul. Dans ce cas, pour réussir à faire chanter son bol tibétain, il est possible de s’installer en position assise ou debout.

Méditer avec l’assistance d’un tiers

Il est aussi possible de méditer en présence d’un tiers. Lequel peut alors être en charge de faire chanter le bol tibétain.
La méditation peut alors se pratiquer en position debout ou allongée.
Debout, le tiers peut prendre l’initiative de tourner autour de la personne qui médite avec le bol tibétain, pour qu’elle puisse être enveloppée par les vibrations qui s’en propagent.
Dans une posture allongée, le bol tibétain peut être à proximité du méditant ou même posé sur son dos.Dans ce dernier cas, il délivre alors, de par ses vibrations, un massage, zone par zone.

Les chants et les vibrations des bols tibétains trouvent un écho naturel en chacun de nous. Après la quête de son propre bol tibétain, c’est l’acceptation de soi et la paix intérieure qui peuvent être trouvées avec leur concours. Facilitant la méditation, les bols tibétains sont des aides précieuses dans le chemin du développement personnel, et plus largement de l’épanouissement personnel et de l’harmonie intérieure.

Bertrand (du site, Le Bol Tibétain)

Pour en savoir plus :

  • 10
    Partages
  • 10
    Partages
odio id, ut fringilla Sed et, ipsum massa