Effet miroir, ma technique pour en être conscient

Effet miroir, beaucoup de personnes en parlent mais savez-vous vraiment jusqu’où ça va se nicher ? car pour certains c’est juste des élucubrations, ces histoires d’effet miroir, et pour d’autres c’est presque le Graal… 

effet miroir

L’effet miroir se sont ces ondes qui circulent d’une personne à une autre et qui nous montrent un aspect dont nous n’étions pas forcément conscient et que pourtant nous véhiculions. (crédit photo gessinger)

Connaissez-vous les porteurs sains ? Vous savez ces personnes portant en elles un micro-organisme (et les micro-organismes sont légions, ils sont signe de vie) sans présenter de signes particuliers de cette présence, présence susceptible, dans l’ignorance de cet état de fait, de contaminer leurs proches et leurs relations.

Dans un autre genre, connaissez-vous ce type de personnes qui arrivent à faire sortir le meilleur de vous même et d’autres, le pire de vous même, en connaissez-vous ? L’avez-vous déjà remarqué ?

Parfois une seule personne suffit d’ailleurs, ça se passe juste à des moments différents, pour faire sortir de vous ce qu’il y a de meilleur ou ce qu’il y a de pire. L’avez-vous déjà remarqué ?

Eh bien dans le porteur sain il y a à la fois tous ces ingrédients, il y a tout ce qu’il faut pour faire sortir le meilleur de vous, ou le pire de vous. Et vous savez quoi ? Nous sommes tous des porteurs sains, et c’est grâce à l’effet miroir que nous pouvons avancer et voir ce qui cloche en nous, voir ce qu’il y a à travailler en nous pour nous améliorer chaque jour un peu plus pour devenir la meilleur version de soi-même.

L’effet miroir, comment le comprendre ?

Par exemple, vous venez de découvrir que votre compagnon est en fait un mythomane, il vous ment au sujet de tout et de n’importe quoi, tout est bon pour vous raconter des fables ! Et vous, vous demandez pourquoi vous ? Ah ça vous choque cette histoire de mensonges… ah oui… Pourquoi cela vous est-il tombé dessus ?! Pourquoi avez-vous a subir tout ça, tous ces mensonges ? Pourquoi ne pouvez-vous pas juste lui faire confiance ? alors que vous même, oui, vous, vous passez votre temps à vous mentir à vous même sur vos capacités… vous ne vous faites même pas confiance puisque vous pensez être incapable de vivre seul plus de quelques jours… Vous vous posez vraiment la question ? ou dois-je vous tendre le miroir comme je le fais à présent, hmmm ?…

Pour télécharger les modules SORTIR DE LA SOLITUDE et avoir une vie épanouie :

En fait, c’est en fonction du problème que vous présentez. On vous trompe ? vous vous trompez vous-même à longueur de temps. On vous agresse ? vous vous agressez vous-même à longueur de temps. On vous persécute ? vous vous persécutez vous-même à longueur de temps. A vous de voir, de creuser, je ne suis pas vous c’est à chacun de faire le boulot.

Il n’y a jamais de fumée sans feu, dit-on dans le langage populaire, et c’est exactement ça, mais pas sous la forme communément comprise…

Ce que vous vous faites subir intérieurement vous est renvoyé en pleine figure extérieurement, c’est le retour du boomerang.

Voilà, c’est aussi simple que ça, l’effet miroir. Il faut juste prendre le recul nécessaire pour en prendre connaissance et l’accepter, ne surtout pas le fuir mais l’intégrer, le digérer pour pouvoir ensuite avancer sans reproduire inlassablement les mêmes erreurs avec d’autres personnes en pensant naïvement qu’avec un autre ou une autre ce sera différent.

Ce ne sera jamais différent tant qu’intérieurement vous n’aurez pas fait le chemin nécessaire à cette compréhension.

Ce sera différent à partir du moment ou VOUS, vous aurez changé intérieurement.

Ce qui est intéressant lorsque l’on a compris le processus de l’effet miroir, c’est qu’il est valable pour nos relations avec autrui tout comme il est valable à l’échelle d’un pays, d’une nation face aux autres pays, aux autres nations !

“Oui mais non, c’est trop facile de faire ainsi porter la culpabilité sur la victime !” Ca c’est le refrain habituel de notre époque, la victimisation ambiante coutumière.

Et pour les enfants alors ! pour les tout petits !?

“Et d’abord comment oser dire une chose pareille lorsque se sont des enfants qui subissent des horreurs de la part d’autrui ! On ne va pas dire qu’il s’agit de leur reflet miroir, là !”

Oui et non…

Au tout début est une mère portant une vie en son corps. Au tout début est la vie d’un petit dans le corps de sa mère et ce pendant neuf longs mois. Pendant ces neuf mois la mère et son petit vont tout partager. Ils sont reliés au dedans, ils le seront encore au dehors, une fois la naissance faite. Ils seront toujours reliés pendant encore longtemps, de nombreuses années avec plus ou moins de force le temps passant.

Et que pensez-vous qu’il se passe lorsqu’une mère est par exemple violente avec elle-même intérieurement ? Elle se prend en pleine figure de la violence de son conjoint par exemple. Et le bébé dans tout ça, hmmm ? il risque bien d’en prendre tout autant plein la figure parce qu’il est la continuité de sa mère. Parce qu’il n’a pas encore développé sa propre personnalité, trop jeune qu’il est, il va donc fonctionner sous le modèle de sa mère car il en connaît les tours et les détours, les ondes. Les rayonnements seront ceux de la mère et les répercutions, le retour à l’envoyeur sera celui spécialement créé pour sa mère.

Lorsque l’enfant grandit, il développe sa propre personnalité tout en étant toujours sous la coupe de sa mère bien plus que sous celle de son père, même si celle-ci n’est pas à négliger plus les années passent. Et si la violence intérieure de la mère est toujours intacte, celle que va recevoir l’enfant existera toujours. Il y a là un trio à ne pas négliger, il se fait un jeu d’ondes entre la mère avec l’enfant et le père (dans l’exemple d’une famille classique).

Il n’y a aucun jugement de bien ou de mal dans tout ceci, il y a une simple constatation de ce qui se produit. Tout est un jeu d’ondes, un échange d’ondes tout le temps.

L’effet miroir lorsqu’il y a un enfant est donc d’autant plus virulent parce qu’exercé x 2, le deuxième étant un petit être qui n’a rien demandé et qui rayonne pourtant ce que lui a “appris” sa mère pendant ses neuf mois de formation (et j’emploie ici ce mot exprès, car il s’agit bien de formation dans tous les sens du terme). Et donc, oui, c’est ainsi que l’on se retrouve avec des gamins violentés, violés, etc… C’est ignoble ? C’est insupportable ? On peut dire tout ce que l’on veut, mais c’est comme ça, et il vaut mieux l’accepter pour travailler au plus vite sur soi et que ce genre de chose ne se reproduise plus.

Non, ces enfants n’ont rien provoqué (les histoires de tenues vestimentaires, etc…) et pourtant ils véhiculent toutes les provocations possibles et imaginables sans le savoir, inconsciemment. Ils sont porteurs sains et balancent autour d’eux les ondes qui vont provoquer des éruptions, non de boutons, mais de bien d’autres choses selon chaque cas…

C’est par la suite, une fois à l’âge adulte qu’ils peuvent couper le fameux cordon ombilical avec la mère et peut-être ne plus poursuivre ce jeu infernal s’ils en ont pris conscience, sinon, cela continuera.

C’est d’ailleurs pour ça que l’on se retrouve avec des histoires qui se passent de mères en filles et sur des générations ! non pour des histoires de gènes, non, mais parce que le boulot intérieur n’a pas été fait. La prise de conscience n’a pas eu lieu.

Synchronicités, reflet miroir, repos et alimentation vivante, le quatuor gagnant

Bon, ceci étant posé, au rayon des ondes il y a également les synchronicités à prendre en compte, à savoir les personnes, les situations que nous attirons, que nous aimantons en fonction de ce que nous rayonnons autour de nous. Oui, encore et toujours des histoires d’ondes. Donc nous ne pouvons pas aimanter des personnes “saines” d’esprit, si nous sommes nous-même complètement torturés mentalement. Ainsi des drogués vont fréquenter d’autres drogués, des paumés d’autres paumés, des ratés d’autres ratés, etc… C’est le schéma typique du qui se ressemble s’assemble.

D’autre part, je ne peux pas parler de tout cela sans rappeler au passage que tout ce qui est problème dit psychologique ou relevant de la psychiatrie est à chaque fois le résultat de l’absorption d’une alimentation morte et d’un épuisement généralisé ! (voir en particulier les vidéos dans l’article en lien)

Au final, pour sortir une bonne fois pour toute de ces situations il faut impérativement prendre les choses en main, fuir la victimisation habituelle – qui ne fait que vous donner “bonne conscience” tout en vous mettant la tête dans le sable pour faire l’autruche – et considérer l’aspect en conscience et le côté inconscient, car si vous lisez encore ces lignes vous ne pouvez plus prétendre à l’ignorance de ce qui se trame derrière tout cela.

La faute de l’autre à 100% n’existe pas. L’un n’est jamais tout noir et l’autre tout blanc. Les fautes sont toujours partagées – aussi désagréable que cela soit à reconnaître -, il faut juste en être conscient et quand je parle de conscience vous savez maintenant à quel point c’est important.

A chacun de voir, je ne fais plus mon tyran du bien-être depuis belle lurette, je me contente d’informer, je ne suis pas infopreneur pour des clopinettes, après, c’est à vous de faire vos choix en toute conscience.

Prenez soin de vous

Odile

5cbe3c65ab4f3c95a0f0cc462dcfa7ceuuuuuuuuuuuuu