Construire sa maison soi-même en famille

Construire sa maison soi-même ou plus exactement encore : petit à petit l’oiseau fait son nid, car c’est l’image qui me vient lorsque je repense à cette grande aventure que j’ai choisi de vivre en 1994, donc construire son cocon, son lieu d’habitation…

Construire sa maison soi-même en famille c’est un choix que beaucoup font, c’est un choix qui était banal pour nos ancêtres – c’est là un aspect fort du survivalisme, mettre en œuvre son habitat, construire sa maison soi-même – et qui ne l’est plus autant dans nos pays de grande consommation et ce malgré cet élan de bâtisseurs en herbe (dont les miens et moi-même avons fait partie), avec comme marque très dans l’air du temps : les maisons en paille (bottes de foin) ou en bois, les yourtes, les maisons dans les arbres ou les Tiny houses.

construire sa maison soi-même

La maison là où elle en est au moment où j’écris ces lignes (novembre 2016), une maison entière, complète, et encore inachevée, comme celle qui y demeure.

C’était un rêve de gamine cette maison, j’en rêvais depuis des lustres, j’ai tout mis en œuvre pour qu’elle existe.

Il y a là l’histoire d’un long parcours, celui d’une famille ayant décidé de quitter le confort d’un grand appartement récemment trouvé en banlieue parisienne pour se créer de toute pièce son nid douillet en pleine campagne et avec très peu de moyens financiers, d’où des choix de matériaux pas forcément en adéquation avec les rêves premiers de ce projet, mais en gardant malgré tout un cap bien précis, celui de vivre comme bon leur semble, en pleine liberté au milieu des contraintes.

Tout à commencé par l’achat d’un pré en pleine campagne normande (un terrain constructible), puis par la construction d’un abri de jardin de 20 m2 qui allait devenir par la suite notre domicile à partir de juillet 1994, et ce pendant trois années (nous étions à cinq dedans), le temps pour nous de construire notre maison dans le bas du terrain. A l’époque cela nous faisait rire – surtout en voyant les réactions de nos proches (parents) qui pariaient pour savoir au bout de combien de temps nous allions revenir sur Paris et sa banlieue -, nous avions l’impression de faire un remake de “La petite maison dans la prairie”, ça nous amusait beaucoup.

Dans la vidéo qui suit je vous montre les étapes de construction de cette maison, et je vous raconte quelques anecdotes au fur et à mesure de ce parcours.

Donc actuellement la maison est quasi achevée, que ce soit à l’extérieur comme au dedans, et si je retiens bien une chose, c’est qu’elle fait partie intégrante de moi, tout comme le jardin, tout comme tout ce que j’entreprends. Et c’est pareil pour nous tous, pour vous également ! il est important de porter son regard sur l’ensemble et de voir combien tout est lié. Notre cheminement intérieur et le visible autour de nous, ainsi que dans la matière.

Odile

  • 10
    Partages
tristique mi, ut neque. libero elit. diam Donec velit,