fbpx

Compteur linky et électrosensibilité : les ondes ne sont rien, le terrain est tout

Compteur linky et électrosensibilité : la guerre contre le compteur linky, le wifi et compagnie, ne mène à rien au niveau de notre bien-être. C’est un combat anxiogène qui rajoute une couche de stress, de malaise et donc des problèmes supplémentaires sur des organismes déjà défaillants. Sans parler du fait que ce combat cherche à abattre des révélateurs, au lieu d’aller dans le sens de notre vitalité retrouvée. Explications…

compteur linky et électrosensibilité

Compteur linky et électrosensibilité : voir et comprendre les tenants et aboutissants

C’est Antoine Béchamp qui disait “le microbe n’est rien, le terrain est tout” à une époque où Pasteur faisait déjà loi en ce domaine, avec son approche de tuer tout germe microbien. Pour Pasteur, le microbe était le mal incarné (oui je caricature, mais si peu). Pour Béchamp le microbe n’était rien, le terrain était tout, car sinon, comment expliquer la résistance de nombreuses personnes à diverses épidémies et la fragilité des autres !

Le premier est passé à la postérité et toute la médecine allopathique actuelle est dans ce mouvement là. Le deuxième est passé à la trappe, sauf pour ceux qui suivent nombre de médecines dites parallèles.

“Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt.”

Vous connaissez sans doute comme moi cette citation. Or aujourd’hui, si vous saviez à quel point, au sujet du compteur linky et de l’électrosensibilité, si vous saviez à quel point j’ai fait pendant des années l’imbécile qui regardait le doigt !!! Vous en auriez la tête qui tourne…

Le truc, c’est que nous sommes nombreux dans le même cas. Et pourquoi ? Parce que le fait d’avoir soudain des problèmes de santé n’est pas lié à l’élément qui nous colle d’office nos travers en pleine figure.

Non.

Le fait d’avoir soudain des problèmes de santé est lié dès le début à notre propre constitution, à notre terrain, à notre propre état de santé au démarrage, à notre résistance, au bon fonctionnement de tous nos organes et à notre degré de résistance personnel. 

compteur linky et électrosensibilité

Nous sommes souvent perdu devant des maux qui nous dépassent. Nous sommes comme des bateaux paumés au milieu d’une tempête. Mais toutes les tempêtes du monde ne vont pas faire de nous des épaves ! Et pourtant nous voilà prêt à accuser vents et marées, dieux et mauvais sorts, quand ce n’est pas la météo… Mais qu’est-ce qui fait la différence ? Qu’est-ce qui fait qu’untel va couler et que tel autre va tenir bon ? (crédit photo Comfreak)

On se trompe de coupable en accusant et en partant en guerre contre le linky et autres éléments électromagnétiques du moment

Qui plus est, en agissant ainsi, en partant en guerre contre le linky et compagnie, nous nous rajoutons des éléments anxiogènes sur le dos (comme si nous avions besoin de ça, comme si la charge n’était pas déjà assez lourde !). Nous plombons un peu plus nos organismes déjà défaillants.

En fait, si je prends la métaphore d’un bateau en pleine tempête, nous sommes alors à son image, propulsés dans tous les sens par les éléments. Mais ces éléments n’ont pas les mêmes répercussions sur tous les navires ! Certains sont plus résistants que d’autres. Certains ont à bord des marins et un capitaine efficaces ! (des organes, des cellules, un système lymphatique et un système immunitaire) d’autres moins. Et la faute en cas de naufrage (en cas de problèmes de santé), n’en revient pas systématiquement aux éléments en question (vent, tempête, etc. linky et compagnie). Et pourquoi ?

Parce qu’un capitaine sain d’esprit ne part pas en mer avec un rafiot qui prend l’eau.

De la même façon ce n’est pas parce que, lorsque vous mangez de l’ananas et que vous vous retrouvez avec des aphtes plein la bouche, qu’il faut interdire les ananas, les retirer du commerce, et lancer tout un arsenal guerrier (associations, tribunaux, etc.) pour défendre les prétendues victimes (et oui, encore une histoire de victimisation…) des vilains pas beaux vendeurs d’ananas qui font rien qu’à nous pourrir la vie !…

Ici, avec l’ananas, tout comme avec le linky, les téléphones portables, etc. nous avons des révélateurs. Ils nous montrent de façon claire et nette qu’il y a quelque chose qui ne va pas, mais ils n’en sont pas pour autant la cause !  Encore une fois, se sont des révélateurs. La cause est toute autre.

compteur linky et électrosensibilité

La matière, le vivant, le monde, l’espace infini sont fait d’ondes. Ces ondes fournissent des informations et créent en permanence de nouveaux motifs, de nouvelles matières, de nouveaux concepts, de nouvelles compréhensions, etc. Certaines sont jugées belles, par l’esprit humain, d’autres non. Et si ces jugements de beauté, de valeur, étaient juste le fait de nos à priori ?… (crédit photo ZIPNON)

Un humain sain d’esprit ne demande pas à son corps malade de supporter des ondes électromagnétiques à tout va

Un humain sain d’esprit n’attend pas de son organisme qu’il encaisse tout, sans lui fournir son minimum vital. Et tout le hic est là, le minimum vital n’est plus fourni depuis des siècles et des siècles et la majorité des gens l’ignore ! Et ça c’est gravissime. Oui, aussi bizarre que cela paraisse à nos yeux d’humains civilisés ayant inventé le feu, la roue, le fil à couper le beurre, et j’en passe, tout ce que nous ingurgitons ne nous nourrit pas convenablement, ne nous apporte pas les éléments vitaux dont nous avons tous besoin.

Compteur linky et électrosensibilité, ces éléments électromagnétiques mettent au grand jour nos états de santé délétères en nous jetant à la figure des symptômes multiples et variés (maux de têtes, acouphènes, brûlures, etc.), rien d’autre, la plupart du temps. Enfin au stade où en sont tous ces appareillages (compteurs, téléphones, wifi, etc.) au moment ou j’écris ces lignes. Ils sont ces tempêtes en pleine mer qui fracassent les mâts et les navires (nos corps) déjà défaillants avant même de quitter la jetée.

(alors je parle uniquement pour des installations classiques dans les maisons, les appartements, pas dans des situations extrêmes aux pieds d’antennes où là, personnellement je n’ai aucune expérience en la matière – je parle uniquement de ce que j’expérimente ou de ce que j’ai déjà expérimenté !)

Du coup, comment faire dans un monde où la technologie a largement pris le dessus dans notre quotidien ? Comment bien vivre au milieu de tout cela ? Comment naviguer en paix au milieu de la tempête ?

Compteur linky et électrosensibilité : quelle légitimité ai-je pour avancer de tels propos ?

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, au niveau restauration des besoins vitaux de chacun, je vais juste vous expliquer pourquoi j’avance ainsi à contre courant. Pourquoi je vais dans une autre direction que celle que j’ai longtemps suivi et qui était celle de mes “proches”. Pourquoi je m’éloigne de ceux qui s’en vont en guerre contre les ondes, le linky, les portables, etc.

Si vous me suivez, vous le savez déjà, il y a quelques années j’ai été électrosensible. Je me suis retrouvée avec les doigts, les mains brûlées, gonflées, boursouflés, les pieds aussi ! J’ai eu des acouphènes, des maux de tête… C’était insupportable ! et il me fallait trouver une solution au plus vite car mon activité en dépendait puisque je travaillais sur ordinateur.

Alors j’ai tout remis en question. Vous imaginez ! Tout mon travail, ma façon de vivre était sur le fil du rasoir, tout était au bord du précipice et je n’avais pas d’autre choix que de trouver une solution, et vite.

Alors j’ai listé tout ce que j’avais accumulé comme documentation, j’ai pris du recul avec internet et mon ordinateur et j’ai passé beaucoup de temps dehors.

Comment ne plus être électrosensible quand on l’a été

J’explique tout ça, je développe en long en large et en travers ce passage de ma vie, cette expérimentation dans mon article Comment ne plus être électrosensible quand on l’a été. Article que vous pouvez consulter dans la liste de liens “Pour en savoir plus” au bas de cet article. Et donc oui ! Je ne suis plus électrosensible !

Je sais maintenant comment faire, comment m’y prendre pour renforcer mon corps pour qu’il supporte les ondes électromagnétiques qui nous entourent. Je sais maintenant comment m’y prendre pour ne plus avoir besoin de me cacher, de me calfeutrer sous des couches de tissus isolants. Je sais quoi faire pour vivre en harmonie avec les progrès technologiques de mon époque ! Tout en ayant une façon de vivre plus proche du vivant, que des machines et de la technologie, enfin en dehors des ordinateurs, du téléphone et d’Internet.

Voilà d’où vient ma légitimité. C’est celle de mon expérience personnelle après avoir été confrontée et avoir souffert physiquement, dans ma chair, des prétendues ondes électromagnétiques, alors qu’il ne s’agissait en fait que de mon état de santé déplorable de base qui était à revoir.

Du coup, le ou la coupable à incriminer, c’était qui ? Mais c’était Moi ! C’était moi et personne d’autre !!! Car c’est à chacun de nous de prendre notre propre santé en main. C’est à chacun de nous de décider en notre nom, de ce qui est bon pour nous, ou pas !

Restaurer ses besoins vitaux, son terrain

Pour retrouver toute sa vitalité, il n’y a pas cinquante mille solutions, enfin si, il y en a plusieurs, mais il y en a une qui prime sur toutes les autres. Passer de l’alimentation morte à l’alimentation vivante. Passer des aliments cuits – et donc morts suite à la cuisson qui détruit tous les micro-nutriments, les vitamines, etc. – aux aliments crus (et donc vivants puisqu’ils apportent intégralement à nos corps affamés, rebelote : micro-nutriments, vitamines, etc.).

Sur ce blog il y a de nombreux articles à ce sujet donc, je vous invite à fouiller et farfouiller dans la catégorie bien-être, vous allez y trouver tout le nécessaire, ou via le plan du site.

Mais pour résumé un peu la chose, à savoir sur quoi agir exactement pour restaurer sa vitalité, voici les quatre points indispensables :

  • Votre hygiène de vie (votre équilibre de vie —> passer d’un équilibre sociétal des machines datant de l’industrialisation à un équilibre du vivant)
  • Votre mise à l’épreuve avec la loi de l’hormèse —> passer de la victimisation et de la politique de l’autruche à l’action et provoquer à petites doses l’amélioration des capacités de votre corps
  • Votre alimentation physique (votre nourriture —> passer d’une nourriture morte à une nourriture vivante)
  • Votre alimentation mentale (vos croyances —> faire place nette une bonne fois pour toute)

Donc en fournissant à notre corps ses besoins vitaux (alimentation, ions négatifs, exercice physique, repos). En se mettant effectivement à l’abri (plus de temps dehors et moins dans les maisons, moins d’ordinateurs et autres portables, etc.) le temps pour chacun de récupérer suffisamment de vitalité pour passer à l’étape suivante : la mithridatisation et la loi de l’hormèse. 

compteur linky et électrosensibilité

A l’image du singe dont nous descendons tous, nous les homo sapiens sapiens, il est temps d’être pleinement ces êtres avec une capacité d’adaptation exemplaire. Il est temps de prendre en main notre destinée, à savoir notre vie au quotidien, pour faire naître au grand jour ce que nous sommes vraiment. Des mutants ? Qui sait ! Nous en avons toutes les facultés naturelles en tout cas, puisque rien n’est jamais figé, rien qu’avec l’épigénétique… (crédit photo igla_111)

Se constituer naturellement, à petite dose quotidienne, un organisme qui supporte son époque

La mithridatisation et la loi de l’hormèse

En absorbant des doses croissantes d’un produit toxique, une personne peut s’immuniser totalement de la toxicité du produit en question. C’est ce qui est nommé la mithridatisation (un rappel de l’histoire du roi Mithridate qui par frayeur d’être un jour empoisonné avait développé tout un savoir pour arriver à s’immuniser des poisons de son époque).

A ce propos il y a ces deux histoires, que je cite dans mon article sur l’électrosensibilité, qui sont édifiantes et qui montrent le potentiel trop peu utilisé des humains :

  • Bill Haast (1910 – 2011) est devenu insensible au venin de serpent en s’injectant 10 microgrammes d’un mélange d’une part de venin de cobra du Cap à 1000 parts d’eau saline. Il a fait cela en augmentant progressivement les doses jusqu’à atteindre l’immunisation. La résistance de Bill Haast aux venins de serpents était telle que son sang était utilisé par les hôpitaux lorsque le sérum était en rupture de stock.
  • Les personnes irradiées sur des sites nucléaires présentent une mortalité moins forte que les personnes non exposées (des doses régulières et faibles de radioactivité réduiraient la mortalité par cancer).

La loi de l’hormèse fonctionne de même, c’est une amélioration forcée du vivant face à l’adversité par le biais des capacités adaptatives de chacun, donc progressivement, petit à petit.

Une maladie, un problème de santé vient toujours sur un corps, un organisme affaibli. Une maladie, un problème de santé ne vient jamais sur un corps, un organisme fort. (les exemples cités juste au-dessus viennent de l’excellent livre Le pouvoir du jeûne – Maigrir, guérir, rajeunir de Yéléna C. Kentish dont je vous reparlerai bientôt)

Compteur linky et électrosensibilité : nos révélateurs, des catalyseurs

Si nous écoutons nos chercheurs, nous venons, nous descendons tous du singe. Un singe qui au fur et à mesure de son évolution a subit des transformations jusqu’à devenir cet homo sapiens sapiens que nous connaissons aujourd’hui.

Au départ, ce singe, ce lointain ancêtre, n’avait pas de problèmes face aux ondes du Wifi, ni à celles du compteur linky et électrosensibilité qui en découle. Non. Quoique ! Que savons-nous vraiment de ce que ce grand singe a réellement subit, au cours de sa longue période – et donc de sa capacité – d’adaptation aux aléas de la vie terrestre ?

Et si c’était ça, notre réelle humanité à découvrir. Cette faculté quasi magique, à nos yeux actuels, aveuglés que nous sommes par des dogmes et des peurs de devenir pleinement des HUMAINS ?

Oui, parce que pour vivre à une époque où la technologie est de plus en plus présente et ce, sans se cacher sous terre ou dans un scaphandre pour échapper aux ondes, il est nécessaire de retrouver ses pleines capacités physiques et intellectuelles !

Odile

(note : je suis en train d’écrire un livre qui aborde entre autre, de fond en comble, ce sujet, il est à paraître courant 2020)

Pour en savoir plus :

  • 59
    Partages
  • 59
    Partages
elit. ut eget porta. fringilla leo ante. leo.