fbpx

Comment booster son système immunitaire naturellement

Comment booster son système immunitaire naturellement, au quotidien, et rendre ainsi notre terrain personnel apte à passer le plus tranquillement du monde au milieu des ondes, des virus et autres pandémies en tout genre. Explications !…

comment booster son système immunitaire naturellement

A l’image de cette fusée qui décolle, je vous propose de faire décoller naturellement votre système immunitaire pour rendre à votre terrain toute sa capacité de faire face à son environnement du moment (ondes, virus, etc.). Allez hop ! En avant pour le décollage ! (crédit photo Clker-Free-Vector-Images)

Note : Tout ce qui se trouve sur ce blog traitant d’alimentation l’est suite à mes expériences personnelles, à mon vécu. Je ne suis pas médecin, je ne suis pas là pour dire ce que vous, vous devriez faire. Ce que je peux dire ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement d’un traitement. A partir de là, à chacun de faire ses propres choix.

Liberté-Responsabilité-Autonomie

Passer de l’alimentation cuite à l’alimentation crue : le b-a ba de comment booster son système immunitaire naturellement

“Mourir de vieillesse est presque devenu une rareté : la plupart des gens meurent d’une maladie ou d’une autre.
Les gens aujourd’hui “crèvent de faim devant des assiettes pleines”, si l’on considère les mauvaises habitudes alimentaires courantes et l’apport inadapté en substances vitales.”

J’ai commencé à manger cru le 1er août 2015. Oui, c’est précis, car j’ai basculé d’un seul coup. Du jour au lendemain j’ai franchi le cap pour bien me rendre compte des effets produits. Et depuis ? Depuis j’ai fait d’autres expérimentations en me remettant à la nourriture cuite, par exemple, et j’ai vu ce que ça donnait ! Je me suis retrouvée cuite, c’est le terme qui m’est venu d’emblée à l’esprit après cette expérience de plusieurs jours. Et depuis ça ? Eh bien je poursuis mes expérimentations pour renforcer mon organisme tout en m’alimentant majoritairement en cru.

Pourquoi passer du cuit au cru ?

Pour faire simple, c’est pour avoir de manière maximale des éléments assimilables par le corps humain (comprendre par-là : digeste, et ce facilement, donc sans effets destructeurs par ailleurs) :

  • les macronutriments que sont les protéines, les lipides et les glucides,
  • les micronutriments que sont les vitamines et les minéraux.

Sachant tout de même que l’alimentation crue est le mode d’alimentation du monde animal depuis la nuit des temps ! Et que ce même monde animal s’en porte très bien. Alors que nous, avec notre nourriture cuite (entre autre chose), nos éléments nutritionnels morts, ces éléments soigneusement détruit par la cuisson ou, rendu inassimilable par notre organisme. Nous, ne faisons que nous détruire (maladies) chaque jour un peu plus…

Ce qu’il faut savoir à propos de la cuisson :

  • A 50°C : destruction d’une partie du capital enzymatique.
  • A 60°C : destruction de la vitamine C (la perte de vitamine C commence à 42°).
  • A 100°C : précipitation des sels minéraux, rendus non assimilables.
  • A 110°C : destruction de toutes les vitamines !

Agir en fonction de qui on est, en fonction de son type morphologique (morphotype)

Dans la vidéo ci-dessous, je vous montre exactement ce que je mange, pourquoi, comment je m’y prends, en fonction de celle que je suis et donc aussi en fonction de ma morphologie dite ectomorphe.

Ceci étant, tout cela est une base de travail pour chacun, sachant que rien n’est jamais figé.

Les morphotypes sont souvent un héritage génétique et nous ne sommes jamais à 100% d’un morphotype. Il s’agit là d’une ligne directrice. Nous pouvons avoir au niveau de notre physique, plusieurs aspects de morphotypes.

De plus, nous savons aujourd’hui grâce à l’épigénétique que rien n’est inéluctable ! Sans parler du fait que nous savons aussi qu’en fonction de notre alimentation, notre humeur varie (nervosité, énergie, calme, etc.).

Donc encore bien des choses à découvrir et à expérimenter…

comment booster son système immunitaire naturellement

Les types de morphologie humaine :

  • ectomorphe (physique maigre avec une ossature fine, personne plutôt nerveuse),
  • mésomorphe (physique large avec une forte ossature, personne plutôt énergique)
  • endomorphe ( épaules tombante, facilité à prendre du gras, personne plutôt calme)

Les morphotypes sont donc en fonction de l’apparence, du squelette d’une personne, et donnent aussi des indications au niveau du caractère et du métabolisme de chacun (rapide, lent, etc.).

Comment booster son système immunitaire naturellement lorsque l’on digère mal le cru

La cuisson à la vapeur

Le premier pas c’est de commencer par réduire la puissance néfaste et destructrice de la cuisson des aliments en passant par la cuisson à la vapeur (attention : pas de cocotte minute !) qui conserve mieux les micronutriments (vitamines, minéraux). Dans la vidéo je vous ai parlé d’un panier que j’utilise, un panier marguerite en inox très pratique, qui s’adapte à n’importe quelle marmite ou casserole.

Alors je vous mets le lien ici du panier marguerite pour la cuisson vapeur que j’ai chez moi (le prix a augmenté depuis mon achat ! mais bon, c’est très réduit comparativement aux ensembles de cuisson à la vapeur classiques), si cela peut vous aider.

Les jus vert, les soupes crues et les smoothies/crèmes

Le deuxième moyen pour manger cru sans en avoir l’air et pour que ce soit digeste par tous, c’est de boire des jus vert (là il est nécessaire d’avoir un extracteur de jus). Ou de faire des soupes crues qui peuvent être préparées à basse température (donc moins de 40 degrés pour garder tous les bénéfices, tous les apports des plantes, des légumes utilisés).

Pour ce qui est de la soupe crue, voir à ce propos ma vidéo ci-dessus où je donne une idée de soupe crue à température ambiante.

La version smoothie/crème que j’utilise souvent est également tout à fait possible. L’important dans tout cela, c’est de faire en sorte que l’organisme puisse enfin avoir les nutriments dont il a besoin ! Et ainsi, petit à petit, vous pourrez vous diriger vers de plus en plus d’aliments crus et être en pleine forme.

L’alimentation crue et la sensorialité animale

Le troisième moyen et le plus complet, le plus efficace, c’est de retrouver notre système olfactif à son plein potentiel animal. Parce que oui, nous sommes toujours des animaux, quoique nous en pensions.

Lorsque nous observons le monde animal, nous voyons bien que leur flair est toujours en action, dès qu’il s’agit de manger. Or à la base, nous sommes pareil ! Sauf qu’à force d’édulcorants, de mélanges sans fin pour préparer des plats, nous perdons les repères indispensables pour que notre organisme et ici notre flair s’y retrouve.

La nature est très bien faite, lorsque nous lui laissons la possibilité de s’exprimer. Donc sans tricher avec des parfums, des odeurs alléchantes mais dont nous n’aurions jamais voulu sans tous ces artifices. C’est une fois de plus le principe même de l’apparence, au détriment du contenu.

Pour arriver à manger ce dont votre corps à besoin, là, tout de suite maintenant (il faudra recommencer l’expérience à chaque prise alimentaire), il va vous falloir réapprendre à le sentir et à définir si oui ou non, cet aliment brut (sans assaisonnement ni mélange avec un autre ingrédient) est bon pour vous. Et là, ce sera à la fois digeste et l’occasion unique de faire le plein de micronutriments à 100%.

Comment booster son système immunitaire naturellement : Quoi supprimer et quoi apporter en premier

A supprimer d’office

Tous les laitages, les céréales et les légumineuses de son alimentation. Si vous voulez booster votre système immunitaire rapidement, il n’y a pas cinquante mille solutions, il faut d’abord et avant tout faire en sorte que ce que vous mangez soit assimilable et rapidement digeste par votre corps. Donc vous supprimez les gros facteurs de problèmes que sont les laitages, les céréales et les légumineuses.

Note : au niveau des légumineuses, certains les utilisent en graines germées pour qu’elles soient plus digestes, mais elles ne le sont pas pour autant pour tout le monde, donc à chacun de tester. (les lentilles germées sont les plus digestes)

A apporter de toute urgence !

  • l’aloe vera : apaise tout le système gastro-intestinal, nettoie l’organisme et contribue au renforcement du système endocrinien. Il a un rôle d’antioxydant, d’anti-inflammatoire, d’antibiotique naturel. C’est un défenseur de notre système immunitaire. Cela permet d’éliminer les toxines, de soulager les crampes d’estomac, d’apaiser les maux gastriques, de lutter contre le diabète, de lutter contre les allergies, etc. Bref, l’aloe vera décongestionne, nettoie  et cicatrise totalement l’organisme (les problèmes de type gastro, grippe, tourista s’en trouvent aussi très bien !).
  • le plasma marin (ou Quinton) : c’est l’élément premier, essentiel, pour faire le plein de minéraux (le carburant de notre corps). Les minéraux contribuent à l’absorption des vitamines et sont responsables des processus enzymatiques des cellules. De plus, le plasma marin qui est de l’eau de mer mise à l’isotonie (une part d’eau de mer pour deux parts d’eau pure). a un pouvoir antioxydant et anti-acidité qui est dû à l’alcalinité fournie par les minéraux. Le plasma marin, de par sa similitude avec notre milieu interne, régule notre pH, réduisant ainsi l’acidité accumulée par nos vies polluées et dénaturées. Note : je vous ai mis en lien celui que j’utilise, il est d’un coût particulièrement intéressant et de bonne qualité, perso je prends celui de 20 litres qui me fait entre 6 à 8 mois et ça, j’apprécie !

Et aussi ! pour comment booster son système immunitaire naturellement

  • le soleil : l’indispensable vitamine D ! et qui peut aussi se trouver en moindre mesure mais tout de même dans les poissons gras comme le saumon, le thon, etc. et la fameuse huile de foie de morue ! L’huile que donnaient les mères à leurs enfants (encore dans les années 1960, puisque ma mère m’en a donné lorsque j’étais gamine car j’attrapais systématiquement tout ce qui traînait comme rhumes et autres virus) pour les aider à passer l’hiver sans tomber malade et donc, pour renforcer leurs organismes, leur système immunitaire…
  • une activité physique régulière et le repos qui va avec.

Pour conclure, c’est retrouver un nouvel équilibre de vie, celui que nos très lointains ancêtres ont connu, avec en plus un confort matériel qu’eux n’avaient pas.

Prenez soin de vous

Odile

Note : Il y a encore bien d’autres choses à faire pour booster son système immunitaire. Disons, que ce qui précède est à mon sens la toute première étape, c’est l’INDISPENSABLE pour commencer, là, tout de suite maintenant.

Pour en savoir plus :

  • 32
    Partages
  • 32
    Partages
fringilla eleifend ut elit. leo. Aenean dapibus massa commodo ultricies