Comment bien vieillir et devenir un centenaire en pleine forme

Pour bien vieillir, voir devenir un centenaire en pleine forme, c’est à la fois une question d’alimentation, de cadre de vie, de projet de vie, d’activité physique – donc d’une certaine philosophie de vie – et de spiritualité.

Bonus offert : j’ai créé plusieurs guides pour vous aider dans votre quête d’autonomie… Cliquez ici pour recevoir Les Guides

comment bien vieillir et vivre centenaire

Bien vieillir et devenir un centenaire en pleine forme, mode d’emploi

Dan Buettner, l’auteur du livre Blue Zones, a parcouru le monde pour dénicher les zones où l’on vivait le mieux et le plus longtemps. Il en a sélectionné quatre :

  • La zone bleue sarde (Sardaigne)
  • La zone bleue d’Okinawa
  • Une zone bleue aux États Unis (en Californie du sud)
  • Une zone bleue au Costa Rica

Toutes ont en points communs le fait de manger :

  • très peu de viande (quand ce n’est pas d’être totalement végétariens pour la communauté des États Unis), c’est à dire une fois la semaine ou seulement les jours de fêtes
  • énormément de fruits et de légumes (verts et légumineuses) issus la plupart du temps de leurs potagers et vergers
  • de consommer environ 50 gr d’oléagineux/jour (noix de toutes sortes, noisettes, amandes, etc.)
  • de boire un verre de vin rouge par jour
  • et d’avoir un ou plusieurs ingrédients particulièrement amères (notre corps a besoin de cette amertume pour s’équilibrer, nous qui avons fait la chasse à l’amertume des endives (suite aux transformations de ces végétaux par les bons soins de nos scientifiques) par exemple, comme aux amandes amères qui sont un délice lorsqu’elles se mélangent aux autres amandes, et autres salades et plantes amères…), non parce qu’ils aiment vraiment ça, mais parce que cet ingrédient pousse sur leur lieu de vie et qu’ils l’ont donc intégré dans leur alimentation quotidienne et ce depuis leur enfance. (voir cette anecdote dans le livre au sujet d’une de ces plantes qui protège la population de graves maladies)

Toutes ont en points communs le fait d’avoir une activité physique de base :

  • La marche à pied (plusieurs kilomètres par jour)
  • Le fait de cultiver soi-même son potager

Quand la TRADITION donne le LA pour bien vieillir

Ces zones bleues sont dans la mouvance de la tradition, de la culture traditionnelle de la région concernée. Il y a donc là un ancrage indéniable pour les personnes, quelque chose de solide qui permet à chacun de se sentir protégé et donc de permettre un épanouissement.

Ici la parole de chacun n’est pas un vain mot, pas besoin de signatures de contrats, une poignée de main fait office d’engagement, et l’on s’y tient !

La famille, le clan, la tribu a également toute sa force. C’est grâce à la famille que les uns et les autres avancent, soutenus qu’ils sont tous.

Le culte des ancêtres est très présent, c’est d’ailleurs la suite logique de l’importance de la famille, du clan. Donc les anciens, les personnes âgées sont les sages de nos livres d’histoires (alors que chez nous la part belle est faite au culte de la jeunesse, jeunesse fuyant de toutes ses jambes le fait de prendre de l’âge – c’est pas beau de vieillir ! – et pour cause, puisque c’est rarement dans le bon sens que cela se fait, l’aspect aigri et grincheux pour ne pas dire mal en point ressort en premier dans nos contrées, soit tout l’opposé de bien vieillir).

Le lien avec les morts, avec la mort, n’a rien d’effrayant, cela fait partie de la vie, cela fait partie des religions de ces zones bleues, c’est donc encore un facteur rassurant.

Rien d’idyllique cependant, au final c’est une vie que beaucoup qualifieraient de rude qui se présente là, avec ses exigences, une existence faite de joies simples et de confraternité.

Le projet de vie allié à un sens de l’humour redoutable est un autre point important du bien vieillir

Tous ont aussi ce fameux petit détail qui fait tout, à savoir un projet de vie, un objectif à atteindre, un élément motivant qui vous tient debout, celui qui fait que vous vous levez le matin du bon pied, heureux d’entamer cette nouvelle journée offerte pour réaliser tous vos projets, petits ou grands. D’office cela vous met de bonne humeur, et peu importe les entraves, la famille, la tribu, le clan, l’entourage est présent pour vous soutenir.

La vie est prise avec une capacité incroyable pour certains, ceux qui se prennent parfois un peu trop au sérieux, c’est celle de savoir en rire en toute circonstance.

Ce que j’en ai pensé

Je l’ai dit plus haut déjà, cela peut sembler un tantinet idyllique, alors que ces vies sont rudes à la base. Ces gens ont tous vécu une guerre, ils ont tous manqué de nourriture à un moment de leur existence, leurs repas sont quasi les mêmes depuis des lustres, il y a peu de variété. En fait, ils savent tous admirablement bien s’adapter aux circonstances. Ils ont développés un réseau “d’amis” comme on dirait aujourd’hui, un petit réseau, pas des milliers de personnes, et c’est pour cela que ça fonctionne, chacun connaissant personnellement l’autre.

Points faibles

  • On se passerait bien de certains détails de la vie et de l’organisation des voyages en question dans cette lecture (enfin moi en tout cas, mais j’ai tendance à dire cela après nombre de lectures techniques, j’aime aller à l’essentiel).
  • Pour les plus férues de détails scientifiques, sans doute il y aura-t-il là un manque de matière, ceci est vraiment un ouvrage de vulgarisation et pas autre chose.
  • Ce livre date de 2010 et peut pourtant sembler hors réalité pour certaines personnes.  (mais est-ce vraiment un point faible ? je cherche à faire l’avocat du diable en cherchant des points faibles…)

Points forts

  • Accessible à tous, de la vulgarisation de savoir extrêmement plaisante à lire.
  • De quoi tirer des leçons et un savoir faire pour améliorer notre vie au quotidien, pour améliorer notre durée de vie et ce dans de bonnes conditions.
  • Un récapitulatif avec des conseils est donné en fin d’ouvrage.

Bref, j’en suis sortie avec un petit pincement au cœur, j’aurai bien continué encore comme ça un bon moment tellement il est agréable de lire, de prendre connaissance de ce genre de témoignages.

Odile

Note : la vidéo ci-dessous – ou le podcast en haut de l’article – sont des compléments à cet article.

Dans le “module 2 – S’alicamenter” vous allez trouver une vidéo de 35 minutes (+ 1 podcast) avec un pas à pas :

  • une remise en question complète de l’alimentation dite traditionnelle
  • comment sortir de l’épuisement sans le mirage qu’est la consommation du café
  • comment nettoyer en profondeur son organisme
  • tout faire pour sortir des allergies
  • comment se lancer dans la culture des graines germées (astuce bricolage maison)
  • une remise en question des us et coutumes, des rituels, des repas
  • une série d’exercices pratiques
  • et bien d’autres choses encore…

« Que ton aliment soit ta seule médecine » Hippocrate

Pour télécharger le module S’ALICAMENTER pour que vos aliments soient votre seule médecine :
83e4cfedbf060b44e4572787036b7c7e:::::::::::::::::::::::::::::::