Comment bien gérer son budget familial

Comment bien gérer son budget familial avec entre autre, votre budget alimentation et, comment faire pour que le passif (donc des dépenses) de votre logement principal devienne un actif (donc des rentrées sonnantes et trébuchantes) dans vos comptes !

comment bien gérer son budget familial

(crédit photo peter-facebook)

Le pourcentage de l’alimentation dans le budget

C’est en discutant avec un des voyageurs de mes chambres d’hôtes que j’ai décidé de me pencher sur cette idée de pourcentage de l’alimentation dans le budget. Parce que oui, pour savoir comment bien gérer son budget familial, il est toujours intéressant de voir précisément nos habitudes et ce qu’elles entraînent.

En recherchant sur le net cette histoire de pourcentage, et donc son évolution dans le temps au niveau de la population française, je suis tombée sur ceci :

  • en 1960, le budget nourriture était de 35 %
  • en 2014, le budget nourriture était de 20%

Je n’ai rien trouvé de plus récent que 2014 mais bon, ça donne déjà une idée de…

  • la chute des prix de l’alimentation ?
  • la hausse des salaires ?
  • la baisse des quantités ingérées ?
  • le supplément de nouveaux postes de dépenses (loisirs, vacances, télé, internet, etc.) au détriment de l’alimentation ?
  • l’augmentation des salaires et des quantités ingérées avec la baisse des prix de l’alimentation et la disparité des nouvelles dépenses dites de confort/plaisir ?
  • le développement inconsidéré des quantités ingérés bas de gamme et à bas tarif avec l’augmentation des salaires et la folle diversité des dépenses dites de plaisir pour supporter le quotidien bas de gamme et avoir l’illusion de mener grand train ?
  • J’en passe et des meilleurs, chacun se fera sa petite sauce, sa petite conclusion personnelle…

Mais ce qui est clair, c’est qu’entre une époque où l’alimentation était la plus grosse part du budget des foyers (donc dans les années 1960) et où (dans les années 2000) il a fondu comme neige au soleil, c’est bien qu’il s’est passé quelque chose en cours de route.

Le budget comprend le duo prix/qualité

Selon mes critères personnels, un bon budget comprend un bon équilibre entre les prix et la qualité. A savoir, si j’ai une exigence de qualité, je suis prête à en payer le prix à sa juste valeur. Du coup, combien vais-je estimer devoir mettre, ou à quel pourcentage en suis-je actuellement dans mes dépenses alimentaires ?

Alors si vous voulez creuser le sujet (en particulier par rapport à mes propos dans la vidéo ci-dessus) des poulets entiers que les français n’achètent plus parce qu’ils veulent maintenant uniquement les blancs ! Voici un article de mai 2019 de Ouest France dans lequel il est dit : “Boudé par les nouvelles générations, le poulet entier perd des plumes. Ses ventes dans les rayons ont chuté de 8 % en volume, dans toutes les catégories : bio, Label rouge, standard, certifié. Même tarif pour le poulet fermier de Loué, malgré son statut de numéro un des volailles label.”

Un replay d’une vidéo (du 28 février 2019) parlant des restes de l’industrie expédiés dans les DOM et, un article de juin 2013 pour ce qui est en effet des restes expédiés en Afrique

Comment bien gérer son budget familial : Distinguer les dépenses incompressibles des autres dépenses pour profiter d’une existence au mieux de notre forme

Comment bien gérer son budget familial : définir clairement nos priorités

Pour clarifier les choses, autant vous montrer mon budget minimum personnel. J’ai donc six postes que j’estime être mes dépenses incompressibles (dans la liste qui suit j’ai fait les choses de manière plus précise que dans ma vidéo, mes articles sont toujours mieux étayés car je me donne le temps de la réflexion) en dehors de l’alimentation. Alors je dis j’estime car si je le souhaite vraiment, je peux encore faire baisser la facture, mais pour l’instant, ça me va comme ça. Mes six postes incompressibles sont donc :

  • le “je me paie d’abord” (c’est ce que je mets d’office de côté et qui travaille pour moi)
  • l’assurance habitation
  • l’eau
  • l’accès au réseau téléphonique et à Internet
  • les impôts
  • l’abonnement électrique mensuel EDF + consommation minimum selon mes critères personnels

En tant qu’apprentie autonome, certaines dépenses de mon budget pourraient en effet, avec le temps, passer à la trappe. Je pense en particulier aux dépenses énergétiques ou à l’eau ! Je pourrais aussi revoir à la baisse mes factures Internet et téléphone portable (en surveillant les nouvelles offres plus avantageuses et ce même si là je profite des offres d’il y a six mois). Oui, je pourrais. Mais ce n’est plus autant qu’avant une priorité dans ma tête, surtout depuis la création de mes chambres d’hôtes.

En 2020, j’ai donc comme dépenses mensuelles dites incompressibles selon mes priorités du moment :

***********************************************************************
🔔 Contenu protégé, auquel seuls les membres de Folle autonomie peuvent accéder.



Afficher le mot de passe

🔔Inscrivez-vous dès maintenant pour lire la suite ! (5€ en abonnement mensuel, sans engagement de durée)
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe


**********************************************************************

 

TOTAL DE MON BUDGET MINIMUM MENSUEL : 579€/mois

Alors ces chiffres, pour comment bien gérer son budget familial, sont fait au plus serré, encore une fois selon mes critères du moment. Il est évident que je pourrais tout à fait les revoir à la baisse si je me décidais à faire plus sérieusement mon potager, si je quittais totalement le réseau électrique, par exemple. donc dans un esprit fort d’autonomie.

comment bien gérer son budget familial

(crédit photo AlexanderStein)

Comment bien gérer son budget familial : faire qu’un passif devienne un actif

Faire de sa résidence principale son lieu de travail, et/ou un lieu qui vous rapporte quelque chose

En économie, le fin du fin, lorsque l’on a un lieu de vie fixe, c’est de faire en sorte que notre domicile ne soit pas le truc qui pèse dix tonnes dans notre budget. C’est de faire en sorte qu’il devienne un actif (l’argent rentre grâce à ce lieu) au lieu de rester éternellement un passif (un lieu qui coûte, des dépenses lourdes et permanentes).

Personnellement depuis l’an dernier j’ai ouvert ma maison aux voyageurs, avec deux chambres d’hôtes. Je peux donc vivre tranquillement dans le cadre qui me convient, en gérant mon temps comme bon me semble, tout en faisant de l’argent.

Il en est de même lorsque l’on cultive son jardin (fruitiers, potager mais aussi poules, etc.), ce lieu devient un lieu qui vous rapporte, un lieu qui se transforme en actif au fur et à mesure de vos améliorations.

Faire de vos dépenses quotidiennes des actifs qui vous rapportent

La cerise sur le gâteau, lorsque l’on a des dépenses, c’est de faire que ces dépenses deviennent des actifs et ne restent pas au stade de passif. Et ça, j’en ai déjà parlé dans nombre d’articles sur ce blog, c’est possible grâce à une coopérative de consommateurs. Plus exactement c’est possible grâce à la coopérative de consommateurs Emrys la carte.

En clair et en abrégé ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’à chacune de vos dépenses (alimentaire, vestimentaire, électroménager, outillage, voyages, restaurant, carburant, etc.) pour recevez du crédit d’achat qui en quelques années vous rembourse totalement et même plus, vos dépenses ! 

Je vous conseille vivement de lire tous les articles de ce blog à ce sujet, pour vous faire une idée précise de comment tout cela fonctionne.

Comment bien gérer son budget familial ? En faisant de vos dépenses énergétiques des actifs qui vous rapportent

D’autre part, mais j’y reviendrais ultérieurement, la coopérative Emrys c’est aussi le projet de : Emrys Energie ! Et ça je n’en n’avais pas encore parlé.

Et donc, c’est quoi au juste Emrys Energie ? Eh bien c’est sur le même principe que Emrys la carte pour vos dépenses quotidiennes mais c’est uniquement pour vos factures d’électricité. Plus précisément encore, cela revient à dire que 8% de votre facture mensuelle sera convertie en pièces Emrys sur votre compte de fidélité (voir les autres article à ce propos).
Exemple, vous payez 100€ d’électricité mensuelle, vous obtenez tous les mois 1 part1 et 2 pièces Emrys.
Du coup, d’ici quelques temps, votre facture sera autofinancée…

Pour conclure mon témoignage

Voilà, je pense avoir fait le tour de ma pratique personnelle pour savoir comment bien gérer son budget familial. Alors il y a des choses perfectibles, il y en a toujours ! Je n’ai pas par exemple détaillé les sommes pour les gros travaux de la maison. Je me suis contentée ici de parer au plus pressé, au plus important.

Je n’ai pas le souci d’un véhicule motorisé, j’ai juste à prendre soin de mon véhicule personnel, moi-même, celui que j’ai reçu à ma naissance (puisque j’ai choisi de vivre sans voiture). Et celui-là j’en prends soin, d’où ce que je disais au départ, mon budget alimentation de qualité, mais aussi mon rythme de vie, mon cadre de vie ! Car si nous prenons tout cela en considération, les problèmes et les coûts, liés à la santé de chacun, fondent comme neige au soleil.

Enfin, pour terminer, je le répète, ceci est mon témoignage, mon exemple. Il me correspond. Il me satisfait dans l’ensemble, au moment où j’écris ces lignes. Il n’est en rien un modèle à suivre par vous ou par d’autres personnes. Il est juste là pour que chacun se donne une idée de comment établir le sien, de budget familial, en fonction des critères et des priorités de chacun.

Odile

Pour en savoir plus :

  • 34
    Partages
  • 34
    Partages
Praesent fringilla Sed tempus ut eget dictum lectus ut sit Lorem