Bilan investissement AIO après six mois

Suite à mon article Investissement participatif en crowdfunding du 15 avril 2016 – soit un peu plus de trois mois après mon inscription et donc mon premier versement puisque j’ai démarré l’aventure le 8 janvier 2016 – où je présentais AIO de Capital affaire, je reviens pour faire le bilan de ces six mois.

faire le bilan d'un compte

Dans toute chose un bilan est nécessaire, savoir trouver les points négatifs et les points positifs, tirer leçon de l’expérience et poursuivre son cheminement. Tout échec est une formidable rampe de lancement pour qui sait rebondir.


En avril, des retraits pouvaient encore se faire, avec certes de l’attente mais qui se faisaient. La banque, le Crédit agricole, a décidé de laisser débloquer les fonds au compte goutte, il semble que cela corresponde aux exigences bancaires françaises (?), alors que le réseau grossissait très vite, nous étions de plus en plus nombreux à avoir investi et donc à faire des demandes de retraits (Bertrand Canavy – des webinaires avec lui étaient prévu – et Paul Pyronnet faisaient également partie de l’aventure). Suite à cela, Guy Deloeuvre a donc fait le choix d’acheter une société en Espagne (27 avril) et de transférer Capital affaire là-bas, pour ensuite reprendre l’activité avec l’aide d’un avocat pour débloquer les fonds toujours détenus par le Crédit agricole. A partir de là, la banque française a enlevé la possibilité de faire des virements, le temps de vérification des documents de la société en Espagne. Donc depuis le 27 avril, plus moyen de faire des retraits, les fonds sont retenu par le Crédit agricole.

Ce matin, après découverte du site de Capital affaire en maintenance depuis un peu trop longtemps, environ 24 heures, et après demandes d’informations, voici la réponse de Guy Deloeuvre : « Le site est fermé sous coup judiciaire, compagnie création m’a fait espérer que je pouvais avoir les agréments, ce qui est faux.
Quoi qu’il en soit vous récupérerez votre argent de départ à la fin de ce jugement.
Je ne connais pas encore la date mais j’espère en septembre au plus tard. »

Quel bilan, quels points positifs je peux tirer de cette aventure ?

      • Découverte d’un milieu qui m’était auparavant totalement inconnu (d’autres affaires en ligne, des articles à venir à ce sujet).
      • Découverte de Neteller et autres processeurs de paiements.
      • Mon apprentissage sur comment présenter ce bilan sur ce blog, puisque j’ai fait un « appel » à investissement avec la présentation de AIO, et que je présente aujourd’hui la fermeture des locaux.

 

3 Responses to “Bilan investissement AIO après six mois

  • Odile Jacquemet
    7 mois ago

    Hier au soir, lors d’un échange sur skype avec le groupe AIO, je notais ceci : « De mon côté, je cogitais lorsque j’ai soudain fait le lien entre un mail précédent de Guy et celui d’aujourd’hui. A savoir celui du 3 juin avec ce passage : « Soit votre mise de départ vous sera restituer et ce sera à vous de faire le choix de continuer avec vos bénéfices et de restituer votre mise de départ à la société en Espagne, soit votre compte sera cloturer et vous perdrez vos bénéfices. » Du coup, le Phoenix pourrait très bien renaître de ses cendres… 🙂  »
    Suite à cela, d’autres personnes firent savoir qu’elles avaient eu la même idée. Conclusion : AFFAIRE A SUIVRE.

  • Odile Jacquemet
    7 mois ago

    Nouvelles du jour sur le groupe skype de AIO :
    « Je viens de consulter Laurent Chenot à ce sujet et voici ce qu’il m’a répondu : A sa connaissance notre argent (Il est simple investisseur comme vous tous) est en sécurité.
    Il faut juste que ce soit débloqué au niveau du Crédit Agricole et que chacun soit recrédité.
    Le fond du problème, c’est que son cabinet d’avocat ne lui a pas donné les bons agréments. Donc l’activité est légitime, le modèle est solide, Guy est honnête et fait de son mieux. Mais à cause de cette histoire de mauvais agréments, l’activité ne peut pas être exercée sous sa forme actuelle. Donc l’activité est en cours de dissolution et les fonds seront restitués (il y a plusieurs centaines de milliers d’euros bloqués au Crédit Agricole). Donc restons positif et nous avons tout espoir de récupérer nos gains. »

  • Odile Jacquemet
    7 mois ago

    Toujours sur skype, les dernières nouvelles de Guy Deloeuvre (ce jour) :
    « Bonjour,

    C’est Guy de Capital Affaire. Je reviens vers vous pour vous apporter quelques précisions.

    En ce moment, je reçois autant de messages de soutien que de messages exprimant de la colère.

    Je comprends la déception de ceux qui sont en colère. Ils ont peur de perdre leur argent. Sur le forum SKYPE, certain imaginent même que je suis parti avec la caisse. Evidement, ce n’est pas le cas. J’ai même perdu beaucoup d’argent, en investissement pour la solution AIOB.

    Que s’est il passé ?

    Que va t-il se passer ?

    Pour vous permettre de comprendre la situation, je vais reprendre quelques faits historiques.

    A l’origine, depuis 2 ans, je gérais mon propre argent sur les sites de Business sur Internet, à partir de mon compte personnel. Tout allait bien.

    J’ai eu de plus en plus de demandes de support de la part de personnes qui voulaient investir dans ces solutions. Là aussi, tout allait bien.

    Quelques mois plus tard, en Septembre 2015, j’ai eu envie d’aider plus de monde. C’est delà qu’est né le projet ALL IN ONE BUSINESS. Au début, je ne me suis pas rendu compte que je changeais de métier. L’activité était légitime, le modèle était solide, mais il fallait un agrément en France pour exercer sous cette forme.

    Fin d’année 2015, j’ai donc contacté un expert pour obtenir un agrément. Celui-ci a fait trainer et au final, il m’a escroqué…il nous a escroqué.

    Le réseau a grossi rapidement, la demande de supports des membres aussi, les buggs informatiques étaient récurrents…

    Du coup, je me suis défocalisé de ce point juridique.

    Les semaines passant, les transactions sur mon compte personnel étaient devenues importantes et régulières, avec des va et vient quotidiens, et tandis que j’attendais l’expert pour créer le compte bancaire professionnel et l’agrément, Tracfin a émis une alerte à ma banque.

    Ma banque a pris peur et a bloqué mon compte, sans me prévenir. Depuis je n’ai plus accès à mon compte qui est également mon compte personnel, celui pour manger, payer mon loyer….Bref, je me fais prêter de l’argent par des amis, c’est l’horreur de vivre sans argent.

    Tracfin a ouvert une procédure contre le détenteur du compte, contre moi. C’est la suite logique de leur démarche.

    Depuis j’ai pris un avocat pour me défendre qui m’a rassuré (mon casier judiciaire est vierge, je ne me suis pas enrichi au détriment des membres…) et celui-ci m’a conseillé de fermer le site immédiatement. Ce que j’ai fait.

    L’avocat m’a confirmé que l’argent vous sera rendu par l’ETAT. Je le répète, je n’ai plus accès au compte bancaire.

    Je m’engage à vous informer de la suite de la procédure.

    J’ai peur, je n’ai jamais voulu arnaquer qui que ce soit. Je remercie le soutien de nombreux membres qui sont souvent de gros investisseurs et qui me connaissaient avant la création de la solution ALL IN ONE BUSINESS.

    Namasté

    Guy DELOEUVRE »