Bilan de santé en 4 points : faites-le vous même

Bilan de santé, qui ne parle pas de bilan de santé à notre époque et dans notre société dite développée ! et c’est logique au fond, pour une société malade comme la nôtre… 

bilan de santé

(crédit photo OpenClipart-Vectors)

Les 4 points pour faire votre propre bilan de santé

1 – Vous avez une haleine de bouche d’égout le matin au réveil

C’est le grand truc tombé dans le banal, dans la normalité ça, le coup de l’haleine de chacal le matin au réveil. Combien de femmes font grise mine lorsque leur cher et tendre leur tombe dessus pour le gros câlin du matin avant d’attaquer la journée, hmmm ? Je ne sais pas vous, mais moi j’ai des souvenirs épiques à ce sujet, comme ces haut le cœur qui accompagnaient systématiquement les baisers goulus de mon époux au réveil, enfin jusqu’à ce que d’autres sensations bien plus plaisantes prennent le dessus. Car oui, c’est l’éternelle différence entre les hommes et les femmes, ces dames ne se réveillent pas le matin en bandant, du coup, bah il leur faut du temps avant que ne passe cette envie de… vomir.

-Chéri, tu refoules du goulot.

-Toi aussi mon amour, qu’est-ce que tu crois, mais c’est pas grave, viens…

Oui mais, sauf que, ce n’est pas si normal que ça au fond… Parce que tout de même, si vous avez (ou avez eu) des enfants, vous savez bien que les nourrissons n’ont jamais d’haleine fétide le matin après leur nuit de sommeil ! Bien au contraire, ils sentent bon, pas de reflux de bouche d’égout. Cette odeur nauséabonde n’apparaissant qu’à partir du moment (enfin pas tout de suite, mais très vite tout de même, quand le corps commence déjà à ne plus pouvoir gérer ça sans dommages) où l’on commence à donner aux enfants la même alimentation que celle que nous prenons dans notre société de malades. Ce qui revient à dire que toutes ces belles paroles sur le “c’est à cause du renfermé du corps pendant la nuit, donc quand on ouvre la bouche le matin, ben ça pu le renfermé…” Arf, OUVREZ LES FENÊTRES ! viiite !!! avant que je ne tourne de l’œil et vous avec, oui, oui, oui, eh bien tout ça se sont des foutaises, des calembredaines, bref, des conneries !!!

Nom de Zeus, si la plupart d’entre nous en sont là c’est ni plus ni moins parce que nous ingérons des aliments qui ne sont pas du tout fait pour nous. C’est que cette odeur de bouche d’égout est la suite logique d’une putréfaction intérieure qui elle, pour le coup, ne devrait en aucun cas se passer au cœur même de nos entrailles.

2 – Vous “profitez” de votre dernier repas pendant des heures…

A 16 heures vous êtes encore en train de “digérer” votre repas de midi qui ne veut décidément pas passer. Tellement les remontées sont nombreuses, vous êtes obligé de contrôler votre respiration pour éviter de roter toutes les deux secondes, et ça, c’est pénible, surtout lors des conversations et ce même si vous êtes devenu le roi ou la reine du ni vu ni connu je t’embrouille ! à ce sujet. Vous savez admirablement vous contrôler, depuis le temps. Oui, oui, oui, sauf que cela en dit long sur vos problèmes de digestion, car un aliment qui se digère bien ne provoque pas ce genre d’effet secondaire…

En fait, non, vous ne profitez de rien du tout, parce que votre corps ne sait plus vraiment comment faire passer ce que vous avez ingéré. Alors il fait ce qu’il peut avec les moyens du bord, et les moyens du bord sont de plus en plus réduits au fur et à mesure du temps qui passe et des habitudes alimentaires d’une civilisation dite prospère, développée, et tout et tout… (oui je sais, je radote)

Décidez pendant une journée, rien qu’une journée pour voir ! de ne manger que des fruits frais, et vous allez découvrir votre première journée (depuis votre plus tendre enfance) sans avoir à manger pendant des heures un repas qui ne passe pas.

Gavez-vous de fruits frais rien que pendant une journée ! mangez-en tant que vous avez faim, et pas parce que c’est l’heure d’un prétendu repas décrété par une société qui se fiche de savoir si cela vous convient ou pas.

Manger c’est pour se nourrir, pour apporter à son corps des nutriments, pas pour faire salon en papotant autour des petits fours ni pour faire repas familial sur un truc qui au final sera indigeste.

Pour avoir votre accès direct au module S’ALICAMENTER, pour que vos aliments soient votre seule médecine ! :

Désapprendre pour mieux réapprendre et agir, encore et toujours…

3 – Vous devez ouvrir la fenêtre en grand après votre passage aux toilettes…

Oui, parce que sinon vous risquez d’asphyxier la prochaine personne qui aurait besoin d’aller faire un petit pipi ! Mais ça aussi c’est devenu normal, déféquer ça pue, donc vite ouvrez la fenêtre ! Par contre, comprendre que ce qui sort de notre corps et qui pue c’est uniquement parce que ce que nous avons d’abord mis dans ce même corps était un truc puant à la base (dans le sens pas bon du tout pour notre organisme), un truc qui n’aurait jamais dû s’y trouver, alors ça c’est déjà une sacrée remise en question.

Avez-vous déjà remarqué à quel point les excréments des animaux nourris par l’homme puaient autant que les nôtres ?

Avez-vous déjà remarqué à quel point les excréments des animaux sauvages (jamais nourris par l’homme) ne puaient pas ?

Non ? Oui, c’est vrai, pour ça il faut encore être en contact avec la nature et pas en dehors du mouvement de la vie… Alors, reprenez ce contact qui a été rompu ! Rien n’est perdu, vous seul êtes maître de votre destinée.

4 – Vous avez des flatulences chaque jour

Vous pétez combien de fois par jour ? A ce propos on voit de tout sur le net ! Que péter c’est bon pour la santé. Que ceux qui ne pètent pas se la pète à leur façon et sont des coincés du… J’en passe et des meilleurs.

Oui mais, sauf que, effectivement c’est un signe de “bonne” santé que d’avoir des flatulences, cela veut dire que votre corps se défend encore contre les cochonneries que vous lui avez fait avaler. Cela veut dire que la décomposition qui se passe au cœur de vos entrailles, eh bien cette décomposition provoque des gaz et c’est encore heureux qu’ils puissent s’échapper ! car vous êtes telle une bonbonne prête à exploser. D’ailleurs votre ventre doit être particulièrement tendu, gonflé à outrance, et ça non plus ce n’est pas normal, excusez-moi du peu, ce n’est pas un signe de bonne santé.

Seuls les morts ne peuvent plus tenter de faire face à tous ces déséquilibres, alors en effet, les morts ne pètent pas. Mais faut-il en arriver à cette extrémité là pour se décider à agir, à changer de mode d’alimentation ?

En conclusion de ce bilan de santé maison

Voilà, vous venez de faire votre propre bilan de santé, vous savez ce qui cloche, vous savez pourquoi, vous n’avez plus qu’à vous lancer dans l’aventure du vivant. Un bilan de santé n’est pas forcément quelque chose de complexe, c’est même à la base quelque chose de très simple, ici pas d’analyses de sang, non, juste un peu de bon sens.

A vous de voir ce que vous allez faire suite à ce bilan de santé qui n’a rien en commun avec le monde médical, mais dans tous les cas, prenez-vous en main, prenez soin de vous.

Odile

Bonus offert : j’ai créé un guide Manger vivant pour régénérer ses cellules ! pour vous aider suite à ce bilan de santé maison… Cliquez ici pour recevoir Le Guide

Note : Tout ce qui se trouve sur ce blog et dans les formations traitant d’alimentation le sont suite à mes expériences personnelles, à mon vécu. Je ne suis pas médecin, je ne suis pas là pour dire ce que vous, vous devriez faire. Ce que je peux dire ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement d’un traitement. A partir de là, à chacun de faire ses propres choix.

Liberté-Responsabilité-Autonomie

516b2db8d05cd52921473eef217bcd4bPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP