Abondance financière d’ici un an, et publier ici l’avancée de ce défi, voilà mon projet fou

Abondance financière, oui, mais je vais tout d’abord me présenter pour ceux qui ne me connaissent pas. Odile Jacquemet, j’ai 52 ans, je suis sans emploi, et ce volontairement, car j’ai fait carrière – je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas utiliser cette expression dans mon cas, qui est aussi celui de nombre d’autres femmes – chez moi, comme mère au foyer. J’ai élevé 4 enfants. Plus précisément encore, j’ai travaillé en tout trois années au cours de ma vie, trois années en tant que salariée (habilleuse couturière de théâtre, travail du soir la plupart du temps), dont une année où j’ai cumulé mon emploi salarié et la création d’une entreprise individuelle (travail du jour, entreprise pour laquelle j’ai déposé le bilan au bout d’un an, premier défi raté). Ensuite, j’ai élevée mes quatre enfants, j’ai donc été mère au foyer pendant 27 ans ! si ce n’est pas une belle carrière ça, je me demande ce que c’est…

objectif abondance financière

Avoir foi en soi, en ses projets, un élément majeur qui met tout en place ! cette foi. En avant toute pour l’abondance financière !!

Mon défi est donc qu’une ancienne mère au foyer, donc une femme sans revenus, sans retraite, sans aide pécuniaire d’aucune sorte en dehors de ce qu’elle a réussit à mettre de côté au cours de sa vie, qu’une mère au foyer donc, se mette à gagner 5000 euros/mois rien que pour elle, d’ici un an, et ce grâce à Internet.

Par le passé j’ai déjà eu l’occasion de me lancer nombre de défis (la création d’entreprise fiasco de mes débuts en fait partie), et l’un d’eux, le plus énorme en fait, a été celui de construire la maison de mes rêves d’enfant, enfin de gamine de 14 ans, construire sa maison de ses propres mains (« entreprise » familiale, du coup ^^), et donc de quitter le confort d’un grand appartement en banlieue parisienne pour un abri de jardin de 20 m2 dans lequel nous étions 5, le temps pour nous de construire notre home sweet home. Nos proches, les membres de notre famille faisaient des paris entre eux pour savoir au bout de combien de temps nous allions revenir sur Paris. Et en ce qui me concerne, 22 ans après, ils attendent toujours, enfin non, ils n’attendent plus, ils ont vu, ils ont compris. Donc avec très peu de moyens, ce défi là a été un vrai succès, et ce malgré les embûches, malgré le divorce (il y a 15 ans), cette maison qui est mienne est quasi achevée (il manque juste l’enduit de façade sur deux murs et quelques bricoles à l’intérieur).

Quels bénéfices attendre de ce challenge ?

Etre autonome financièrement, vivre l’abondance financière jusqu’à la fin de mes jours parce que je saurais comment m’y prendre pour que cette situation perdure. Montrer qu’une simple mère au foyer peut elle aussi vivre comme bon lui semble (une fois ses enfants partis, dans mon cas), aussi fou que cela puisse paraître à certains – être un exemple, un modèle pour mes enfants -, que le dénuement de nombre de femmes seules avec des enfants peut être échangé contre l’abondance ! pas besoin de se prostituer pour ça (travail dit alimentaire donc le type même de la rat race, se mettre en couple pour les bénéfices qui pourraient en découler, ou prostitution classique). Que je sois claire, l’idée de prouver tout cela me comble déjà d’aise.

Abondance financière, comment vais-je m’y prendre ?

Tout d’abord, j’ai la ferme intention de poursuivre mes activités habituelles, ma quête d’autonomie en général poursuit son chemin. A ce propos, voici la première vidéo d’un entretien (en trois parties, la semaine prochaine ce sera un podcast, et la semaine suivante une autre vidéo) développant une partie de ces fameuses activités (sans parler de mes lectures, de mes écrits, et des autres défis que je me suis lancée, j’y reviendrais dans un autre article).

Ensuite :

  • Je suis actuellement deux formations (sur le net) pour m’aider à concrétiser cet objectif.
  • J’applique en temps réel chaque cours, donc de la théorie à la pratique.
  • Je lis des livres sur la finance, donc je fais ma culture financière.
  • J’investis dans différentes affaires sur le net.
  • Je ne mets pas tous mes œufs dans le même panier.

Où en suis-je exactement aujourd’hui ?

Actuellement je n’ai aucun revenu d’aucune sorte, je suis loin de l’abondance financière sur le long terme, je m’octroie juste pour vivre environ 600 euros/mois grâce à la vente d’un petit appartement que j’avais (mais cela ne dure qu’un temps), fatiguée que j’étais des locataires qui payaient quand ils y pensaient (et lorsqu’ils ne payaient pas, je n’avais rien pour vivre, pour manger). Donc oui, passer de 600 euros/mois à 5000 euros/mois, c’est un sacré défi ! Et comme mon blog se nomme Folle autonomie…

2 Responses to “Abondance financière d’ici un an, et publier ici l’avancée de ce défi, voilà mon projet fou

  • Myriam
    2 mois ago

    Bonjour Odile,
    Je lis sur votre blog le défi que vous vous êtes lancé, et depuis ce temps, y êtes vous parvenue ? Ou bien tout cela prendra encore quelques temps à votre avis?
    Je vous souhaite de réussir cependant, car ce sont vos chois perso et du reste comme vous êtes une battante, je pense franchement que vous y arriverez ; je vous le souhaite de tout Coeur du reste.
    Une chose qui m’intéresse ; c’est quoi exactement votre formation Internet qui vous permet d’aller de l’avant ?
    Je vous souhaite tout le Bonheur du monde ainsi qu’à vos enfants, et n’abandonnez jamais !
    Excellente journée et à très vite.
    Myriam

    • Odile Jacquemet
      2 mois ago

      Bonjour Myriam, et merci pour vos mots. 🙂

      Le défi que je me suis lancée est sur une durée de un an ! pas en 5 mois, donc j’ai encore bien du chemin à faire. Disons que je mets en place ce qu’il faut pour y arriver, et cette mise en place prend du temps. Je pense faire une vidéo de bilan au bout de 6 mois, pour dire où j’en suis au juste, ce que j’ai mis en place.
      Pour ce qui est de la formation Internet que je suis, en fait j’en suis plusieurs, et c’est pareil, je développerais tout cela dans la vidéo du bilan des 6 mois du défi.
      Voilà, désolée de vous laisser sur votre faim pour aujourd’hui, la suite d’ici un bon mois ! 😉