Skip to content

Investissement participatif en crowdfunding

Investissement participatif en crowdfunding published on Aucun commentaire sur Investissement participatif en crowdfunding

L’investissement n’est pas chose aisé – qu’il soit personnel (lorsque nous donnons de notre personne, de notre temps, pour la famille, les amis, une association ou toute autre activité) ou financier -, combien d’entre nous le savent au travers d’expériences parfois violentes, quasi destructrices. Que l’on soit chef d’entreprise obligé de déposer le bilan, intermittent du spectacle nageant dans la précarité, mère au foyer et récemment divorcée se retrouvant sans ressources, étudiant avec ou sans bourse d’étude et plus d’aide des parents quand ce n’est pas criblé de dettes (prêts d’études ou autres), jeune de moins de 25 ans sans travail et sans aide de l’état, salarié se retrouvant au chômage, etc. Les exemples ne manquent pas. Et pourtant, s’il y a bien un investissement dans lequel nous avons toutes nos chances, c’est d’investir en nous, en nos capacités, entre autre celle d’apprendre.

investissement argent

C’est en janvier de cette année 2016, par le biais d’un webinaire où Laurent Chenot (toujours s’entourer des bonnes personnes en fonction de ce que nous souhaitons réaliser, de ce que nous voulons apprendre, nous ne nous tournons jamais vers un cul de jatte pour apprendre à marcher !) était invité, que j’ai découvert l’existence de Guy Deloeuvre, le créateur de All in one business (AIO), cette opportunité financière dont je vais vous parler. Par la suite, Laurent Chenot a fait à son tour un webinaire pour présenter cette affaire en invitant directement Guy Deloeuvre (cette vidéo est dans la présentation du site). C’est ainsi que je me suis retrouvée le pied à l’étrier, je découvrais un monde qui m’était jusque là inconnu, un monde qui m’offrait la possibilité de vivre comme bon me semblait, pas besoin de naître avec une cuillère en argent dans la bouche pour cela. C’était le début d’une grande aventure, cet article en étant le premier volet, d’autres opportunités allaient suivre. 

investissement participatif en crowdfunding

Investissement participatif en crowdfunding, késaco ?

C’est une expression décrivant tous les outils et méthodes de transactions financières qui font appel à un grand nombre de personnes afin de financer un projet. Ce mode de financement se fait sans l’aide des acteurs traditionnels du financement, il est dit désintermédié. L’émergence des plateformes de financement participatif a été permise grâce à internet et aux réseaux sociaux, complétant ou remplaçant la traditionnelle souscription. Cette tendance s’inscrit dans un mouvement plus global : celui de la consommation collaborative et du crowdsourcing.

Le financement participatif comprend différents secteurs tels que le don («donation crowdfunding»), la récompense (ou don avec contrepartie), le prêt (aussi appelé «credit crowdfunding», «crowdlending»,  «peer-to-peer lending» ou «prêt participatif»), l’investissement en capital («equity crowdfunding»).

Ici, Guy Deloeuvre, au cœur de Capital affaire, a créé All in one business, c’est à dire une AIO, une tout-en-un. C’est une entreprise française, tenue par des français et dont le siège social est en Angleterre. Mais encore ? C’est donc un système d’investissement participatif en crowdfunding, c’est un seul investissement pour accéder à toutes les affaires sans risques, car capital affaire s’engage à rembourser toutes opérations (investissement initial) dont le résultat annoncé ne serait pas atteint. Son objectif, permettre à de petits investisseurs – et à de plus grands – de placer leur argent et de le faire fructifier avec un rendement de 10% par semaine sur 14 semaines (durée de vie d’une part achetée).

Je cite : « Nous mettons en place aujourd’hui un système de parts dont le prix est fixé à 25 euros. Votre rendement arrivera à 35 euros en 14 semaines seulement (donc 2.50 euros de gain par semaine sur chaque part). A 35 euros votre part est à maturité et est retirée du système. Votre compteur « Gains » bénéficiera de l’argent ainsi cumulé toutes les semaines. Le paiement de vos parts se déroule tous les vendredis. Vous pouvez commencer à touchez vos gains si vous achetez vos parts avant le jeudi soir minuit. Dépassé ce stade, vos parts commenceront à vous rapporter le vendredi suivant. Vous pouvez acheter un nombre de parts illimitées et réinvestir dès que votre solde atteindra 25 euros ou plus. Un retrait par semaine à partir de 100 euros et limité à 1000 euros. Cette limite de 1000 euros est provisoire et évoluera avec le succès d’All In One business. »

preuve de paiement investissement AIO
Preuve de paiement d’une de mes demandes de virement (donc un retrait de mes gains) sur mon compte Neteller (ce n’est pas un établissement bancaire, il n’accorde aucun prêt et ne permet pas de souscrire à des produits financiers. Neteller doit, d’après les règles de la FSA, conserver l’argent de ses clients dans des comptes sécurisés séparés, en dehors de ses propres activités et avoir assez d’argent pour rembourser l’intégralité de ses clients en même temps. On est loin de l’insécurité des banques actuelles qui ne disposent même pas de 10% de l’argent qu’ils brassent.)

Autre objectif, la durée dans le temps, faire que les personnes plaçant là leur argent soient satisfaits, que cette relation perdure. Une relation de confiance est donc recherchée, de même qu’une volonté forte de permettre à des personnes ayant peu de revenus de profiter de cette opportunité. Ainsi, même une personne touchant le rsa peut acheter une part puisque la part est facile d’accès, étant d’un montant de 25 euros.

Prévoir en plus l’abonnement obligatoire de 10 euros par mois.

Un système de parrainage sur un niveau est en place : 10% de commission sur chaque achat et/ou réinvestissement de part de vos filleuls.

L’intéressant dans tout cela, en dehors du taux de rémunération très attractif, c’est de provoquer l’effet boule de neige, c’est-à-dire de racheter des parts avec les revenus de chaque semaine, et cela pendant les fameuses 14 semaines de durée de vie d’une part. Ainsi, vous pouvez continuer à percevoir des revenus avec la durée de chaque nouvelle part. Ou si vous préférez jouer la carte de la sécurité, vous retirez au fur et à mesure les gains perçus et cela s’arrêtera au bout des 14 semaines (vous pouvez alors récupérer votre mise de départ et clôturer votre compte, si c’est ce que vous souhaitez, ou relancer la machine en achetant à nouveau des parts). Ou encore, vous faites un mix des deux techniques précédentes, une partie des gains pour acheter de nouvelles parts (perso j’aime bien la formule du 30/70% qui permet de retirer 30% des gains et de faire perdurer le système en réinvestissant 70% des gains) et le reste pour vous tout de suite maintenant, enfin à chaque fin de semaine. C’est à vous de jouer, de décider ce qui vous intéresse, quels sont vos objectifs, qu’elle est la meilleure stratégie pour vous, pour quoi faire, de combien estimez-vous avoir besoin pour réaliser vos projets et gagner plus que vous n’avez besoin, etc… (voir mon guide gratuit Comment trouver l’abondance financière !) En allant sur le site dont je donne le lien plus bas, vous pourrez trouver un simulateur de gains gratuit sous la forme d’une fiche Excel à télécharger.
Le mieux à mon sens, pour démarrer, c’est de placer 250 euros, donc de débuter avec 10 parts, cela permet de réinvestir dès la première semaine avec un gain de 25 euros (les 10% de rapport).

Si vous souhaitez faire partie de mon équipe dans cette affaire : http://capitalaffaire.fr/user/register?sponsor=Odile

Est-ce bien sérieux tout cela ?

Le risque le plus courant est celui-ci, se monter la tête avec les simulations de gains, se voir déjà indépendant financièrement vers la fin de l’année et découvrir qu’en cours de route les données ont changées, les règles se sont adaptées aux circonstances du moment (dans le meilleur des cas), que les résultats escomptés seront pour plus tard. Se voir déjà en retraite, ou rentier, et voir ces mêmes rêves éternellement repoussés dans le temps.

Ce risque est bien réel, d’où l’importance de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, d’investir dans nombre d’affaires, de cumuler ses actifs (alors là aussi il y a un équilibre à trouver, ne pas non plus tomber dans l’excès inverse, à chacun de trouver le bon dosage en fonction de ses choix de vie, de son essentiel), de ne surtout jamais dépendre d’un unique revenu ! selon ses possibilités bien sûr, et de comprendre que toute opportunité financière restera toujours un secteur à « risques » dans le sens que la stabilité absolue n’existe pas.

Le grand défi est donc toujours le même pour tous, chômeurs, salariés, entrepreneurs, retraités, étudiants, etc. c’est en fait le défi du vivant, de tout vivant : savoir s’adapter.

 

Dernières précisions

Ce sont aussi et surtout les membres d’un business qui en font ce qu’il est, et ce vers quoi il va, chacun apportant sa pierre à l’édifice.
Je vais donc être claire : si vous avez tendance à angoisser rapidement, à exiger maintes et maintes garanties, voire à rejeter vos responsabilités sur votre parrain (ici sur votre marraine), alors je ne vous en voudrais pas si vous renonciez à rejoindre mon équipe. Je préfère être entourée de personnes responsables, de personnes qui savent où elles mettent les pieds.

Règle d’or : Vous devez placer uniquement l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme, vous devez placer de l’argent que vous êtes prêt à perdre. Le risque zéro n’existe pas, et ce malgré tous les flonflons se voulant rassurant avec les pseudos garanties d’Etat dans les placements financiers habituels (livret A à 0,75%, assurance vie, etc. en attendant la venue des taux négatifs et peut-être bien aussi de la fin des espèces, de la fin de l’argent liquide).

Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu obtiendras ce que tu as toujours obtenu. Si tu veux obtenir quelque chose que tu n’as jamais eu, il te faut tenter quelque chose que tu n’as jamais fait.

Bilan de l’aventure au bout de six mois : Bilan investissement AIO après six mois.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article vous a plu ? Alors imaginez combien vous pouvez aller encore plus loin en téléchargeant gratuitement mes guides numériques parce qu'ils sont une étape essentielle dans la quête d'autonomie : "Comment trouver l'abondance financière !" et "L'alimentation vivante pour les débutants"


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Primary Sidebar

Secondary Sidebar